28/10/2016

Mister T, you are fired because objectively you are abjectly

Tous les matins

je me réveille avec ce cauchemar:

Monsieur T, Président d'Amérique.

 

Tous les matins

je me lève avec le punch

de celle qui fait tout

pour dire non à ses avances présidentielles.

 

Monsieur T s'agrippe à mes fesses,

me prend par la chatte,

m'embrasse de force,

me prend par le bras,

me reprend par la chatte,

me dit de glisser ma main

dans son slip,

me coince dans l'ascenseur,

me dit de voter pour lui

avec cette formule magique:

make Donald Trump great again,

puis me dénigre en public,

me dit que c'est impossible,

que je suis pas son premier choix,

que j'ai jamais été prise par un homme,

qu'il ne m'a jamais vu,

que jamais il ne me regarderait,

que je suis viré de ses plans cul,

que Donald Trump fera sans moi,

qu'il me pourchassera,

qu'il me jettera en prison,

qu'il finira par me shooter

d'une balle dans la tête

si je ne me tais pas

si je m'oppose à lui

si je l'attaque en justice

si je défends les migrants

si je défends les Musulmans,

si je défends les Latinos,

si je défends les Noirs,

si je défends les femmes,

si je défends la liberté d'expression,

si je défends la justice

qu'il veut aussi prendre par la chatte,

si je défends la démocratie,

q'il veut fucker par le cul,

si je défends les droits humains

qu'il veut virer de son vocabulaire,

si je défends la liberté

qu'il veut violer tout le temps.

 

Make America great again.

Fired Donald Trump!

Please!

 

 

Les commentaires sont fermés.