02/11/2016

Le Ku Klux Clan vote Donald Trump: vers de nouveaux génocides

La vérité est là, toute nue et horriblement tragique mais refusée par nos aveugles, nos paraplégiques, nos allergiques à la transformation de notre monde. 

Dans nos contrées, nombre de journalistes rejettent la réalité qui va venir au nom d'un monde qui n'existe plus et qui n'a d'ailleurs jamais existé: l'Europe blanche et chrétienne ou l'Amérique blanche et chrétienne.

L'Amérique, avant la colonisation européenne, c'est les Peaux-Rouges et ses multitudes de tribus. L'Europe, avant l'avènement du Christianisme, c'est du paganisme et une multitude de tribus avant d'être des royaumes et des empires. La Suisse moderne, c'est à peine 200 ans. Avant, on se chamaille encore entre empires pour s'arracher l'influence des cantons suisses. Un seul exemple. L'indépendance du canton de Vaud au détriment de l'ours bernois est soutenue par le tsar de Russie... Cela n'est pas si vieux et pourtant c'est du passé. On ne revient pas sur le passé pour créer une société futuriste...sauf pour se référer aux erreurs du passé.

Hors voilà. Beaucoup font table rase des changements révolutionnaires et technologiques et veulent un retour nostalgique au passé L'Amérique se métisse de plus en plus? Ouste, dehors les étrangers et les métisses. Laissons la place à l'Amérique blanche. Mais pour ça, il n'y a qu'une seule solution finale: massacrer et déporter massivement. La réponse simpliste de Donald Trump à une question hyper complexe quant au devenir de nos démocraties. Et pourtant ça marche! Le type est en train d'avoir les faveurs de la côte même chez nous dans notre brave petit pays de Blancs fortunés et sûrs de leurs bons droits.

Mais si ce Monsieur T s'en prend aux propres enfants de l'Amérique qui n'ont ni la bonne couleur de peau ni la bonne origine ni la bonne culture ni la bonne pensée trumpienne il s'en prendra forcément aux pays qui lui résisteront, aux pays qui seront scandalisés par sa politique d'apartheid, de déportation, et de criminalité soutenue par des sectes telles que le ku klux klan. Et à la fin, ça fait quoi? Boum!

Monsieur T passe, pour le moment, pour le non-violent et non-interventionniste de service et Madame Clinton pour la va-t-en-guerre impénitente et terriblement dangereuse. Facile à dire et à écrire. Le type n'a jamais été au pouvoir donc il est vierge et puceau en la matière. Mais quand il sera au pouvoir, il aura l'armée, la police, les services secrets qu'il mettra à sa botte.

Alors là Mesdames et Messieurs les moralisateurs de la Tribune de Genève, de 24 Heures et de toutes les plate-formes médias de la Terre entière, attention les dégâts. Il se pourrait bien qu'ils pleuvent des bombes atomiques sur vos têtes provenant de Russie ou d'Amérique... Mais cela, c'est dans le futur et non dans le passé donc, sans vision, il est impossible de le prouver noir sur blanc par des actes existants au présent. Et comme les visions sont prophétiques, elles passent pour de la barbe à papa. 

Je crois que le type en question n'aime pas le monde doux et sucré des barbe-à-papa et préfère largement les hautes sphères romaines de Caligula. Mais le type n'a pas encore mené ni provoqué de guerre ni commandité des assassinats politiques. C'est juste une vision bête d'un poète bête qui ne voit pas plus loin que le bout de ses baskets et rêve encore d'offrir des barbe-à-papa à ses petits-enfants.

 

Les commentaires sont fermés.