03/11/2016

Pierre Martin, un politologue canadien qui a la bonne approche

Être objectif et prendre parti n'est pas conciliable? Nos journalistes et autres spécialistes de la chose publique devraient rester neutre sous le doux principe de l'objectivité médiatique?

D'abord ça sert à quoi un journaliste (si ça sert encore à quelque chose pour le public)? A couvrir un débat télévisé? A interviewer des stars et people? A présenter les faits sans éclairage et sans rien de plus pour le lecteur ou le spectateur devant son écran TV?

En Suisse romande, nous avons un maître du TJ. Darius, salut, puisque c'est de vous dont je parle. Il est gentil et affable notre Darius. Il a même un petit côté effronté et ironique qui me plaît beaucoup quand il interroge les stars dans "Pardonnez-moi". Mais franchement Darius? Quand vous voyez Monsieur T, vous n'avez pas envie d'y aller de votre petit discours personnel et objectif sur l'homme afin de tacler un type qui se prend pour un roi et attaque dans le lard la démocratie?

Au Canada, il y a un politologue qui se mouille. Non par amour pour Hillary Clinton mais par amour pour l'Amérique et l'Humanité en général. Il a compris qu'il ne peut pas, qu'il ne doit pas, rester neutre dans cette élection qui n'est pas normale cette année. Donc il écrit et il parle de ses convictions en toute objectivité. C'est ici. Prenez connaissance. C'est important la démocratie même si beaucoup d'entre nous la bafouent et très vulgairement dit s'en battent les couilles.

Pardonnez-moi, cher Darius, mais franchement je préfère trouver mon inspiration dans les clips vidéo qui n'ont pas l'apparence de la politique que de venir consommer le soporifique bon enfant que vous faites boire aux Romands et Romandes. 

http://www.journaldemontreal.com/2016/11/03/president-trump-non-merci

 

Les commentaires sont fermés.