09/11/2016

Donald Trump: l'état de sidération est déclaré

Il faut bien ouvrir les yeux ce matin pour croire au résultat. L'Amérique est entrée dans une des périodes les plus troubles de son Histoire.

Elle entraînera avec elle d'autres pays qui mettront en place des régimes autoritaires virant à la dictature.

Je ne reviendrai pas sur ma décision. La vie de ce blog s'arrête là. Tant désavoué, ignoré de la plupart des grands médias, dont 24 Heures, et à l'exception notable de Médiapart...et du Temps, de temps en temps et tout à la fin, mon travail n'a aucun impact sur une immense majorité populaire puisque confiné dans le secret et l'omerta. J'en suis partiellement responsable parce que je veux épargner à mes proches une lumière qu'elle ne désire pas forcément et éviter un risque de menaces envers mes enfants de la part d'illuminés qui s'en prendraient à celles et ceux que j'aime.

Mais tout de même. Personne n'était présent, en terme média, tout au long  de mes années de travail. Solitaire, j'ai résisté et continué à vous mettre en ligne mes billets blog avec passion et générosité.

Aujourd'hui que l'Amérique plonge dans un monde totalement obscur et sans doute barbare, je jette l'éponge. Trop c'est trop.

Je souhaite néanmoins bonne chance à Donald Trump et son équipe même si je suis très très sceptique sur le personnage pour "sauver" l'Amérique vu sa personnalité et ses mensonges.

Chères lectrices, chers lecteurs, qui que vous soyez je tiens à vous remercier de votre intérêt pour mon travail. En toute discrétion, vous avez été mon soutien durant toutes ses années. Sans vous, sans la certitude de trouver de l'intérêt et de la curiosité auprès de personnes que je ne connais pas personnellement, j'aurais arrêté depuis bien longtemps. Il faut un minimum d'intérêt d'autrui pour continuer un travail d'arrache-pied et perdre tant d'heures à traiter de différents sujets.

Je m'en vais tranquille mais avec un terrible sentiment d'échec. Un des pires de ma vie. Un de plus. La victoire est dans le camp de celles et ceux qui haïssent la modernité et s'en remettent à des leaders populistes mettant en danger extrême l'Humanité.

Notre monde rentre dans une période de troubles excessifs où seul l'argent enfiévrera encore les foules puisque les idéaux sont morts, ce qui créera des divisions encore plus grandes, des égoïsmes encore plus effrayants, des divisions effarantes, des bas-instincts libérés. Les fusillades urbaines, déjà le lot quotidien de l'Amérique, risquent de se multiplier à grandes échelles entre communautés. Et pour les relations internationales, on n'ose même pas imaginer la suite.

A force d'avoir tiré sur la corde, les élites ont fait sauter le verrou du populisme. On pourrait écrire bien fait pour elles si on ne savait pas où cela va mener les peuples du monde. Abandonné le peuple et lui demander, année après année, de voter pour des gens qui, une fois au pouvoir, ne pensent que magouilles financières et enrichissement personnel , demande beaucoup d'abnégation et de sacrifices personnels. Le peuple en a eu marre. Il a voté pour Donald Trump. Bernie Sanders aurait pu tenir lui aussi ce rôle d'opposition. Mais il aurait lui aussi perdu face à Donald Trump. Ce n'est pas dans les gênes de l'Amérique de voter pour un type trop à gauche.

Désolé pour tout, les amis et amies de ce blog. L'Amérique trébuche, je chute avec elle. La démocratie telle que je la rêve est morte aujourd'hui.

A tous et à toutes, je laisse ce blog ouvert et à disposition en espérant que 24 Heures ne prendra pas l'initiative de l'effacer comme ce fut le cas pour certains blogs de blogueurs et blogueuses il y a quelques années.

En vous souhaitant à tous et toutes une bonne santé et de la bonne humeur malgré la situation, je vous dis à tous au revoir.

Merci de votre estime. The show must go on. Autrement.

 

 

Les commentaires sont fermés.