15/11/2016

Tu t'occupes de ta guitare, je me fous que tu deviennes barbare

Ah la belle vie que les oligarques du monde nous préparent!

Enfin, je voulais écrire la belle vie qu'ils se préparent au détriment de tous les peuples. Ils avaient déjà les coudées franches grâce au néolibéralisme mais un brin de justice et de politique internationale pouvait encore les faire trembler un tout petit peu. Maintenant qu'ils prennent et la politique et la justice en plus de l'économie, on ne voit pas qui se mettra sur leur chemin.

Mais demain, la belle et sainte alliance de l'Axe de Rois Poutine-Trump va nous créer un monde presque parfait où chacun et chacune s'occupera de sa guitare et pas de celle de son voisin. Au niveau de l'individu, cela peut donner quelques monstruosités dont on espérait qu'elles tombent en désuétude. Un mari viole et bat sa femme? C'est de l'ordre de sa guitare pas de l'ordre de la défense des droits humains, pas celle non plus des autres qui n'ont aucun droit de regard sur la propriété exclusive du type. Un type arnaque son voisin? Pas grave. Le plus fort et le plus rusé l'emporte. Sélection naturelle promue par la science même d'un certain Darwin que l'on peut aisément appliquer aux comportements humains les plus vils. Un autre met ses employés et employées en situation d'esclavage? Simple pragmatisme pour mener à bien ses affaires.

La guitare des oligarques est de diamant et tout ce qu'ils touchent fait or. En terme national, si un tel président massacre une partie de sa population? Ferme les yeux et reste bien tranquille chez toi. Circulez braves gens, y'a rien à voir. C'est juste pour l'exemple afin que la population respecte son tsar ou son roi. 

Je me souviens d'un temps historique où c'était comme ça et puis voilà. C'était la norme internationale. Puis il y eut un temps qui fit apparaître des règles internationales qui se mettaient en place pour protéger les droits de l'homme, de la femme, et de l'enfant. Les poètes et idéalistes se mirent à rêver d'un autre monde et les artistes se sentirent libres de créer sans risquer la prison, la torture, et l'assassinat.

C'était un temps où la nature humaine bourgeonnait d'une élévation de l'esprit sur la barbarie ordinaire. Nous nous sommes mis à imaginer un nouveau monde en même temps qu'un certain Neil Armstrong posait le premier pas de l'homme sur la lune. J'avais alors la hauteur d'un gamin de 10 ans.

Et puis non. La nature de l'homme revient à vouloir libérer ses instincts les plus inavouables en se fichant bien pas mal des règles internationales en matière de droits humains. Si Assad massacre sa population, laisse-le jouer dans la cour de sa guitare et même aide-le discrètement, mais surtout pas officiellement, parce que ce n'est pas du ressort de ta guitare. N'est-ce pas Monsieur Vladimir Poutine? Si le même Vladimir a agi toujours tout aussi discrètement avec l'aide de ses services secrets pour violer la sphère privée et la sphère politique de la future candidate à la présidence américaine, ce n'est pas qu'il s'occupe de la guitare du plus grand concurrent sur la scène monde c'est qu'il joue de sa guitare à lui, c'est qu'il agit dans les intérêts de son propre royaume. Donc de sa viole de gambe et de celles de ses copains et copines oligarques il mène le bal sanguinaire.

Bullshit! J'ai envie de gueuler. Tous ces commentaires sur tous les sites européens me font gerber. Vous êtes archi-nul Mesdames et Messieurs les admirateurs des rois et des empereurs. Vous trahissez la démocratie et vous voulez la restauration de la dictature. Soit. Que grand bien vous fasse. Nous les artistes engagés sur la voie de la défense des plus faibles, nous savons ce que nous risquons à libérer notre expression dans de futurs gouvernements tels que vous les préconisez du fond de votre confortable salon. Vous serez alors un peu responsable de notre déportation, de la cruauté injuste de votre majesté au pouvoir, et de notre mise à mort. Mais de cela vous vous en fichez comme de votre première guitare.

N'est-ce pas?

 

Il y a comme un air vicié

qui envahit le monde.

 

Je regarde par la fenêtre

et je lis tant de bêtises

qui demain feront de notre terre natale

un lieu de saccage et de honte.

 

Ils disent:

nous sommes des hommes de paix

et nous ferons la paix en Syrie.

Ce n'est pas leur guitare la Syrie

mais ils feront la paix.

 

Ils disent:

nous sommes des hommes de prospérité

et nous allons donner au peuple.

Ce n'est pas leur guitare le peuple

mais ils donneront au peuple.

 

Ils disent:

nous avons pris le pouvoir

et nous allons détricoter

les démocraties.

Ce n'est pas leur guitare la démocratie

mais ils détricoteront la démocratie.

 

Que leur dieu bénisse la dictature

car il a toujours habité les eaux

des puissants tyrans

et fait les rivières de sang et de désolation.

 

Les commentaires sont fermés.