17/11/2016

La gauche française implosée (pas de second tour, tournez manège)

C'est la fin de la gauche et du PS. Macron et Mélenchon, candidats hors primaire socialiste, Valls ou Hollande candidat sortant de la primaire, un communiste ou deux, un ou une écologiste, il n'y a plus personne au second tour qui se réduira donc à un affrontement droite contre extrême-droite.

A tout prendre, la seule personne à qui je donne encore un peu de crédit pour sortir la France du marasme c'est NKM la dame haute-couture d'une droite qui sait ce qu'elle veut et qui innove sans tomber dans le tout sécuritaire et réactionnaire.

Mais de toute évidence Nathalie Kosciusko Morizet ne récolte que quelques pour cents de suffrage auprès de la droite Républicaine. Pourtant, face à l'épouvantail Marine Le Pen, elle serait peut-être la seule à rassembler une partie de la gauche autour de sa personne. Car ni Juppé et encore moins Sarkozy ne donneront à la gauche l'envie d'aller voter au second tour pour s'opposer à Marine le Pen. Alain Juppé semble, à la façon d'une Hillary Clinton, trop appartenir à cette classe politique désastreuse qui à mener la France et l'Europe là où elles sont aujourd'hui. Alors que Nicolas Sarkozy est une telle bête noire de la gauche que celle-ci ne votera ni pour Marine Le Pen ni pour lui au second tour. Un taux d'abstention record est à prévoir dans ce cas de figure.

Donc toute ma préférence se dirige définitivement du côté de la seule candidate qui peut faire barrage à Le Pen et Sarkozy en même temps. Mme Kosciusko Morizet à vous de vous imposer et de gagner cette primaire de la droite. La démocratie est en grand danger et vous êtes celles qui travaillera le mieux avec la Californie et le reste de l'Amérique qui s'opposera à la future mauvaise politique démocratique de l'oligarque Donald Trump...

Peu de chance d'aboutir à votre victoire mais vous avez le vote non-valable d'un blogueur suisse.

 

 

Les commentaires sont fermés.