18/11/2016

Obama Passion, le fruit du péché capital

Ce n'est pas encore la fin mais presque.

Barack et Michelle Obama, je mets le couple dans le même basket présidentiel, s'en vont de la Maison-Blanche dans deux mois.

Permettez ici de dire mon admiration pour ce couple présidentiel tout en redisant encore une fois que tout n'a pas été parfait, loin s'en faut, dans le parcours présidentiel du premier président Noir américain.

Mais ce type a fait le job en professionnel très proche du peuple et a défendu la démocratie (qu'il défendra encore bec et ongle dans le futur en fonction de ce qu'il fera de sa personne) comme peu de présidents dans le monde la défende aujourd'hui. D'abord il n'y a pas l'aura d'un début de corruption dans la famille Obama. Et puis pas l'ombre d'une tromperie entre eux, juste quelques petites taches sombres lors d'une certaine cérémonie funèbre en l'honneur de Nelson Mandela. Obama est un type follement sexy pour les femmes. Il faut comprendre qu'il a aussi des yeux pour regarder. Mais a-t-il été une bête de scène concernant des aventures sexuelles multiples durant sa présidence? Rien sur lui...pas même dans le bureau ovale...et rien sur Michelle. Le couple est hyper solide et il éduque leurs deux filles d'une manière si populaire. Pas de règne de la princesse pourrie gâtée et fille de. Les adolescentes donnent un coup de main aux tâches ménagères, pas de boniche qui fait le job de la vaisselle malgré les facilités offertes à un Président d'Amérique.

En soi, la famille Obama est un miracle au centre de ce monde en perdition où certaines "élites" s'y croient et pensent qu'elles sont largement au-dessus du peuple.

Les Obama ont représenté le peuple d'Amérique avec fierté. Mais pas seulement. Les Obama sont une source d'inspiration démocratique pour le monde entier. Et je pèse mes mots. N'allez pas imaginer que le président Obama a agi en Syrie et Irak par pur cynisme et par pur calcul économique et géo-stratégique. Le président Obama souffre réellement des conditions de guerre qu'il doit assurer au nom d'un certain idéal de la démocratie contre la dictature et le terrorisme. Il sait que l'Amérique a commis ses propres péchés capitaux et connaît des liens sulfureux avec les Saoud depuis l'avènement de la révolution pétrolière. Il sait que ses drones ont tué de nombreuses personnes innocentes. Il sait cela et il oeuvrera pour la paix à chaque fois qu'il en sentira le besoin irrépressible. Il a obtenu le prix Nobel de la Paix alors qu'il n'avait encore rien fait. Il a connu une présidence fait d'échecs horribles et répétitifs en Syrie et en Irak. Il n'aura de cesse d'agir pour un monde meilleur dans les années futures. Après tout, il n'a que 58 ans, Barack Obama. Un gamin qui peut encore en surprendre plus d'un.

Avec toute mon estime, chère Michelle, cher Barack.

 

 

Les commentaires sont fermés.