21/11/2016

Et si on disait que 10% du résultat Fillon n'était que du speed-dating?

C'est l'euphorie dans le camp Fillon, la débâcle et la Bérézina dans le camp de Sarkozy et son exil sur l'Île d'Elbe (il faudrait y exiler tous les super-mâles du style Trump et Poutine et quand même une ribambelle de jolies femmes pour les distraire de leur tristesse longue durée), et le doute dans le camp Juppé-NKM. Je donne une possibilité de couple politique à la troisième droite incarnée par Alain et Nathalie car je vois assez Juppé Président et NKM 1er Ministre en parfaite harmonie.

Bon, c'est dit. Maintenant passons aux choses sérieuses de l'analyse conceptuelle du résultat. Juppé, c'était à peu près sûr, passait au second tour. Sarkozy et Fillon était en ballottage, le second en ballottage défavorable. C'est ballot de l'écrire. Sarkozy avait les faveurs de la côte car il s'appuyait sur la droite brute et dure. Et Fillon était son dauphin naturel mais un dauphin moral (quoique traître) qui ne suit pas forcément la bande de maquereaux économiques de la bande à Sarko mais plutôt la soutane des religieux cathos. Donc, une profonde éthique de la France profonde sous le Sceau sacré de la Famille et contre le mariage pour tous et l'adoption gay ou lesbienne. Entre autre France réactionnaire. 

Au centre et à gauche, on voulait zapper la Sarkozie à tout jamais. Juppé à peu près certain d'être du bon côté, il fallait donc donner un coup de pouce à François Fillon.

Tout était dit. Si le report des voix du centre droit et de la gauche centriste qui à voter à la primaire de la droite (c'est des fois très compliqué la politique) est de l'ordre de 10% sur le résultat Fillon alors rien n'est joué.

Vous retranchez 10% à François Fillon, vous rajouter 10% à Alain Juppé puis vous imaginer que certains amoureux de la Sarkozy n'aimant plus du tout le "traître" Fillon et voteront pour Alain Juppé malgré la recommandation de Sarkozy; que tout les soutiens de NKM voteront forcément Juppé, que certains et certaines n'ont pas voté au premier tour mais voteront au second tour, et vous aurez un résultat très serré au second tour...voir une nouvelle grosse surprise. C'est cela que les sondeurs devraient penser avant de dire de grosses bêtises et rassurer, ou enrager, le monde entier que François Fillon a déjà gagné d'avance obtenant le droit de se présenter à la présidentielle comme candidat de la Droite...

On attend une petite semaine. Et on regarde les résultats. C'est plus sage.

 

Les commentaires sont fermés.