21/11/2016

La Gauche a déjà perdu, à la place de pleurer...

Pour être tout-à-fait honnête, il serait normal pour un homme ou une femme de gauche de ne pas voter pour un ou une candidate de droite lors des primaires et du second tour de la Droite.

Mais quand la Gauche est si lamentable qu'elle se détruit de l'intérieur à travers des personnages qui ressemblent de plus en plus à des personnages staliniens, que reste-t-il à une Gauche pragmatique qui vote d'abord pour le bien-être de la France et de sa mixité? Il reste un ou une candidate de droite attaché(e) à des valeurs républicaines qui tiennent compte non seulement des Français qu'on désigne par "Blancs" mais qui sont souvent de couleur et d'origines mélangées correspondant à une certaine intégration voulue et de l'autre des Français au statut plus précaires, à la légalité plus floue, au regroupement familial difficile voir impossible. Des Français différents qui habitent et travaillent aussi en France mais dont la situation précaire et leur statut de minoritaire ne leur donnent pas de gage de sécurité sur le territoire français. Et des autres Français et Françaises aussi qui ont des orientations sociétales marginales comme les LGTB et qui sont toujours menacés de stigmatisation et d'un retrait total ou partiel de leurs droits au mariage et à l'adoption.

A Droite, il reste deux programmes possibles. Celui de François Fillon qui est un homme sans doute droit et honnête, pragmatique et intelligent, croyant catholique et proche des dogmes ecclésiastiques. Et celui d'Alain Juppé qui est un homme dont l'autorité morale a été contestée par le passé dans une affaire pas très nette. Un homme qui a pourtant sa morale et son éthique et qui a sans doute appris de ses erreurs. Si à 70 ans, nous n'avons rien appris, alors nous sommes indigents et stupides.

Alain Juppé est soutenu par une femme qui possède une intelligence, une mobilité d'esprit, et un certaine classe pour donner envie de suivre ses idées. On se souvient des Juppettes d'antan. Nous avons aujourd'hui une super-Juppette qui sait où elle veut aller et qui, en cas de réussite sur son parcours politique ces 5 prochaines années visera sans doute la Présidence en 2022.  Le duo Juppé-NKM n'est pas clivant. Il accorde certaines garanties au centre et à la gauche centriste libérale. Et surtout, il garantit à toutes les minorités de France une protection et des droits démocratiques comme économiques.

Alors il est vrai que voter dans le nid de la droite quand on est de gauche s'apparente à la politique du coucou. Mais quand les carottes sont cuites par la faute d'une gauche puérile et radicale dans ses réactions épidermiques (pourquoi Nuit Debout a échoué à accoucher d'un mouvement politique crédible prompte à secouer l'establishment?) il faut savoir parfois jouer de la politique du coucou pour sauver l'essentiel des idées de Gauche et donner un nouvel élan à la France.

C'est pourquoi mon soutien et ma confiance vont à Alain Juppé et Nathalie Kosciusco Morizet pour sortir la France de son marasme économique et sociétal.

 

 

Les commentaires sont fermés.