22/11/2016

Une droite libérale ou une droite néolibérale, réactionnaire, identitaire?

François Fillon peut s'appuyer sur une large adhésion de la droite catholique, aisée, identitaire, mais qui refuse le ton, la couleur brune, du Front National. François Fillon est proche du clergé et non-libéral en matière de moeurs. Il appuie sa morale sur les croyances bibliques et ne veut pas d'une relativité spirituelle qui veut que chacun et chacune se détermine en fonction de son propre système de vie et de ses expériences personnelles.

François Fillon rassemble, tel un berger, ses brebis. Les égarées comme celles qui continuent à suivre la messe et à mener une vie correspondant aux dogmes de l'église catholique. Allons-nous avoir un curé néolibéral au pouvoir en France? Un admirateur de Margueret Thatcher qui n'hésitait pas à fréquenter ses amis fascistes tels le Général Pinochet? En tout cas, François Fillon est plus prêt de Vladimir Poutine qu'Alain Juppé. C'est déjà un signe. Il est prêt à maintenir au pouvoir le type qui martyrise son pays depuis 5 ans et qui a actuellement profite de l'élection de Donald Trump pour raser de la carte la ville d'Alep. J'ai parlé de Bachar al Assad bien entendu. Parce que les milices terroristes de l'EI ce serait pire? Au nom de quelle morale? De celle qui veut qu'Assad laissait la liberté de culte aux gens mais ne laissait aucune liberté démocratique à son peuple. Un tyran conciliant avec le culte mais effroyable sur les valeurs démocratiques...que la France soutient encore malgré tout.

Que fera François Fillon en politique étrangère? Se rangera-t-il du côté d'Angela Merkel et de ses intransigeances laïques et démocratiques si celle-ci est élue afin de défendre l'Europe et les démocraties ou filera-t-il le parfait amour avec Vladimir Poutine et ses valeurs orthodoxes pour rétablir l'autorité de la chrétienté sur notre Continent quitte à faire de la France un pays au pouvoir qui partira largement dans le camp des valeurs lepénistes...mais avec en plus un néolibéralisme qui n'aura pas reculé? Il me semble que la droite catho ne peut pas se satisfaire du néolibéralisme et ses pratiques de prédation des richesses. Sauf à penser que le catholicisme est devenu une secte réservée à l'élite et aux ultra-riches. Il me semble que François Fillon n'est pas trop fiable sur ce plan-là. Dans le contexte actuel mondial, il serait un catho de gauche adepte de la théologie de la libération, je comprendrais sa foi et son envie de rassembler les Français et les Françaises. Mais néolibéral comme il est, je ne comprends tout simplement pas le nombre de fidèles catholiques qui se rassemblent sous sa bannière. Le Pen a déjà ses cathos bruns. Le reste des cathos est-il néolibéral? Cela va à l'encontre même de la lutte d'un Abbé Pierre, ex figure préférée des Français...

A dire vrai, le catholicisme d'un Alain Juppé, peut-être moins porté sur la foi catholique mais plus porté vers la foi d'une démocratie pour tous me semble plus en phase avec notre modernité si tant est que le mot modernité soit encore aimé de la majorité des personnes. Car hélas nous sommes dans une époque de régression identitaire où le refuge auprès de démagogues protecteurs semble préférable aux peuples qui prennent peur face à la liberté et leurs responsabilités individuelles. C'est peut-être confortable de se donner un maître, comme en Russie, sensé faire tout le boulot sans droit de regard sur les manières criminelles dont il gère son pouvoir. Mais est-ce cela la démocratie et où cela va-t-il mener les peuples?

François Fillon reste, jusqu'à preuve du contraire, un démocrate. Mais son style autoritaire, son envie de restaurer les liens tendus avec la Russie de Vladimir Poutine, sa volonté de maintenir Bachar al Assad au pouvoir comme prétexte pour combattre l'EI ne me semble pas la meilleure façon d'engager l'indépendance de la France et de l'Europe face au bras de fer que nous proposent des dictateurs. Après Trump aux Etats-Unis, le Brexit au Royaume Uni, un François Fillon président laisserait bien seule une Angela Merkel au cas où celle-ci obtiendrait un nouveau mandat de Chancelière.

L'avenir ne semble pas s'éclaircir pour la France et l'Europe. Sauf à croire que le mélange sulfureux néolibéral, réactionnaire, identitaire, catho soit la bonne recette de cuisine pour sortir la France de son marasme et de sa cacophonie. 

Le projet plus ambitieux, moderne, et porté sur le futur de Juppé-NKM se trouvera-t-il en phase avec les Français et Françaises de droite et du centre au second tour?

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.