24/11/2016

Je te cherche, tu me cherches, la France se cherche et assèche les coeurs et les énergies

 

La France ne trouve plus sa ligne et son horizon depuis une bonne décennie. Les passages de l'ouragan Sarkozy et de la mousson Hollande ont marqué la saison des pluies diluviennes en créant des comportements agressifs, des aigris dépressifs, des réactionnaires de tous bords.

Il est temps de retrouver un peu de soleil et de joie de vivre. Soit une identité heureuse chère à Alain Juppé.

Hors la France risque encore de se martyriser avec des candidats tous sauf joviaux, ouverts et sans ornières. L'austère François Fillon, la mégère brune Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, ou alors le même Fillon contre le caudillo Valls ou la mousson éternelle Hollande, ou encore un Mélenchon prenant des allures staliniennes pour défendre une gauche de la gauche qui n'a pas su prendre le vent de Nuit Debout pour se trouver de jeunes leaders plus aptes à prendre des initiatives populaires et voilà que ce sera reparti pour une présidence catastrophe.

Pour être honnête, je ne vois pas actuellement qui sort du lot des candidats pour rendre à la France un peu d'identité heureuse. A part le tandem Juppé-NKM qui d'infime frémissement d'un printemps français pourrait faire la grande différence et chasser les postures autoritaires, rigides, et martiales.

Dimanche, nous saurons si la France restera toujours aussi crispée et crispante durant les années futures.

 

Les commentaires sont fermés.