30/11/2016

Mélenchon et ses 400'000 agriculteurs pour une France verte

François veut 500'000 fonctionnaires en moins. Mélenchon veut 400'000 agriculteurs de plus...et payer ses paysans par des subventions afin de les aider à ne pas se suicider à cause de leur endettement. 

Pour les jeunes qui ne veulent pas se retrouver au chômage à cause du non-renouvellement d'une administration pléthorique, selon les termes de Fillon, l'avenir n'est plus dans les écoles d'administration mais dans les écoles d'agriculture!

Dans les faits, si Jean-Luc (enfin Monsieur Mélenchon pour ne pas heurter sa susceptibilité) applique le programme Fillon et demande à la jeunesse romantique de se mettre au vert et de garder, veaux, vaches, moutons, et produire des céréales et des salades, il fera d'une pierre deux coups. Un Etat moins engoncé par des fonctionnaires doublon et une agriculture qui sera la nouvelle sécurité alimentaire et bio de la France. Plus une sortie du nucléaire affichée d'ici un quart de siècle par le tribun de gauche, que demande le peuple écolo de plus!

A dire vrai, Mélenchon semble avoir un programme alléchant pour la jeunesse d'aujourd'hui contre la marche folle et forcée des dinosaures milliardaires. Mais l'homme me dérange encore par le fait qu'il veut snober la primaire socialiste, donc jouer à être le seul candidat de gauche qui a raison sans passer par le vote de la gauche, ce qui va l'affaiblir et le faire perdre au premier tour puisqu'il aura de nombreux adversaires à gauche.

Monsieur Jean-Luc Mélenchon, celui qui ne veut plus que l'on prononce son nom dans ses meeting en n'espérant qu'il ne se prend pas pour le nouveau Yahvé communiste, écoutez donc Dany le Rouge même si vous ne l'aimez plus. Il vous a donné un excellent conseil. Présentez-vous à la primaire socialiste. Quitte à bouder par la suite le candidat choisit si ce n'est pas vous.

Pour ma part et connaissant un peu le climat et la désespérance de la gauche actuelle qui ne trouve plus le leader qu'elle se veut, je pense que vous avez 99 chances sur 100 de remporter la primaire socialiste avec votre programme qui est un vrai programme de gauche en rupture avec cette droite ultra-libérale qui tire tellement à la corde qu'elle va forcément se rompre à un moment ou un autre. Thatcher c'était en 1980. Le néo-libéralisme débarquait et commençait à peine son travail de destruction de l'état social et solidaire.

Pour ramener une partie des électeurs et électrices du FN au bercail socialiste, il est temps de faire une vraie politique populaire, et surtout pas populiste, redonnant de l'espoir à celles et ceux qui se jettent désormais dans les draps bruns du Front National.

A vous de jouer. Mais jouez bien le coup sans tout renverser à la table du patronat et des leaders libéraux qui ont encore un coeur social à défendre lors de la répartition des bénéfices de l'entreprise. Parce que si vous ne passez pas le premier tour par trop d'intransigeance anti-libérale et sectarisme dogmatique, le FN a bien des chances de l'emporter au final.

Quand même, un deuxième tour Fillon-Mélenchon, cela aurait bien meilleure allure pour la France et son avenir.

On ne veut plus de rois, ni de tsars, ni de dictateurs. On veut juste respirer un petit peu mieux et garder nos libertés démocratiques dans une société qui sait reconnaître les qualités de chacun et de chacune et qui met en avant le potentiel de tous sans exclusion culturelle, sans exclusion élitiste, sans politique de haine et d'apartheid.

 

Les commentaires sont fermés.