02/12/2016

48 heures chrono, la liberté du choix

François Fillon est effectivement une sorte de révolutionnaire. Il veut carrément faire passer la France au boulot des 35 Heures à une barre limite (autorisée par la loi concernant les heures sup) de 48 Heures après accord, dans la plupart des cas et des grandes entreprises (lire multinationales), avec le syndicat de l'entreprise et patron de l'entreprise qui décidera de la durée hebdomadaire réelle. Hum! Cela sent le petit arrangement entre amis syndicalistes et patron.

Si l'on comprend bien François Fillon, il y aura quelques employés privilégiés qui bosseront encore 35 Heures avec heures supplémentaires payées au tarif des heures supplémentaires, et de l'autre une grande majorité d'employés qui risquent de travailler jusqu'à 48 heures pour le même salaire (sauf pour les salaires au smic qui eux augmenteront automatiquement pour garder le salaire à l'heure minimum légal). Donc, en réalité, les moins bien payés gagneront plus en travaillant plus alors que tous les autres devront travailler plus en gagnant rien de plus. Bonjour l'ambiance dans la boîte! Mais Fillon ne serait-il pas un tout petit peu communiste de la belle époque?

Comme c'est prévu par la loi, tout(e) employé ou employée pourra refuser le nouveau contrat proposé. Mais comme c'est prévu par la loi, tout patron pourra donner aussitôt une lettre de licenciement économique à son employé rebelle. Cela lui fera une belle jambe de bois au chômeur condamné pour rébellion envers le patronat. Et comme il y a pleins de chômeurs et chômeuses dans la rue, et même des migrants et migrantes qui ne trouvent pas d'emplois, le patron trouvera forcément des moins rebelles qui feront son bonheur puisque l'ultra-libéralisme lui permettra toujours de faire son marché sans entrave dans tout le Continent européen. Il faut rassurer les Boursiers qui eux ne connaissent plus la crise. Un peu de dumping social, cela fait du bien à l'économie de marché pour baisser le coût de la main d'oeuvre et être concurrentiel. D'ici à ce que les Français se réveillent tous les matins à faire leurs gammes révolutionnaires made in China obligatoires dans le préau de l'usine pour vanter le bonheur de travailler plus au service du grand patronat, il n'y a qu'un pas marxiste emmêlant ses pinceaux dans la gadoue ultra-libérale.

Le résultat on le connaît: plus de fatigue, moins de temps libre, pas plus d'argent, et des disparités sociales de plus en plus grandes avec des patrons et des actionnaires heureux et un prolétariat encore moins heureux et au bord du suicide. Si si, en Chine, les ouvriers et ouvrières se suicident beaucoup, déjà durant les études de leurs chers têtes blondes sous la pression des parents et de la société. Parce qu'échouer dans ce modèle économique-là révèle ta très grande faiblesse et donc ton élimination irrémédiable du champ social. Le Darwinisme économique et sa grande période de prédation du Jurassic Parc, on connaît ça. L'entreprise comme goulag de la rééducation permanente. Il fallait y penser. Et cela ne pouvait venir que des descendants du dragon Mao. 

Et les 48 heures posent un autre sérieux problème. Si j'étais Français et si je rajoute 13 heures de présence dans ma petite kitchinette que j'ai surnommée le bagne (c'est vrai que je suis Suisse et que je travaille déjà presque 45 heures, au lieu des 42.30 heures prévues dans la convention de la branche, pour raison d'établissement considéré et autorité comme saisonnier sur demande de mon patron auprès de l'autorité cantonale), et considérant que nous sommes 4 cuisiniers à plein temps, cela fait plus d'un poste de travail économisé par mon patron. Donc un chômeur en plus et plus d'argent dans le porte-monnaie de mon boss. Et si j'étais un cuisinier travaillant en France sous Fillon, je verrais donc mon salaire de cuisinier resté stable mais en bossant 13 heures de plus qu'avant Fillon alors que mon pote plongeur bosserait aussi 13 heures de plus et rejoindrait quasi mon salaire de cuisinier qualifié pour que son salaire à l'heure ne tombe pas en dessous du minimum légal prévu par la loi française. C'est le rêve Fillon et Cotillons. Pas vraiment le miens.

Il est clair que j'ai pris le pli du Suisse qui bosse dur au travail et que je suis dans l'habitude banale et la routine quotidienne d'un pays qui a quand même des conventions de travail pas trop mal fichues comparées à d'autres pays. Je ne me plains pas plus que ça mais je sais que si ma brigade de cuisine travaillait à hauteur des 35 heures françaises actuelles, il y aurait des heures sup payées au tarif des heures sup ou alors un employé de plus dans la cuisine...donc du chômage en moins pour la France alors qu'elle croule déjà sous le chômage. Ce qui est logique pour la restauration doit l'être aussi pour d'autres métiers.

Aller les enfants, faites un bon métier! Devenez hyper qualifié dans un domaine. Vous aurez la même thune que celle et celui qui ne prendra ni de grandes responsabilités ni ne se formera dans des écoles spécialisées et se contera de laver des assiettes dans un restaurant. Bonjour la motivation. Et bienvenue au communisme version Fillon. On croyait que cela se passait dans les usines à Moscou il y a bientôt un siècle en arrière et que c'est aussi pour cela que l'URSS s'est finalement royalement plantée à cause de ses très très riches qui dirigeaient en manteaux de vison et sa classe populaire qui mourrait presque de faim.

Au fait, Jacky Ickx, qui ne voulait pas courir vers sa Ford GT40 parce qu'il était contre ce règlement de course trop dangereux, et qui partit le dernier sur la ligne de départ pour arriver vainqueur d'un cheveu à la fin d'un mémorable 24 Heures du Mans, il aurait pensé quoi des 48 Heures par semaine version Fillon?

Il est bientôt cinq heures du mat. Je suis sur mon ordi. Je bosse pour vous et votre éveil sans toucher de thunes. Mais Paris s'éveille avec ses filles de joie, ses éboueurs, ses employé(e)s qui servent les croissants fumants et les cafés. Mais j'espère au moins que vous comprenez un peu pourquoi dans la rue il y a une Gauche qui se lève pour faire la Révolution et changer ce système devenu fou.

 

Les commentaires sont fermés.