03/12/2016

Moi Président était, est, et resterai

Il est extraordinairement impayable le Président François Hollande.

A peine démissionnaire, il surgit de la mer, ou plutôt des sables d'Abou Dhabi, pour rugir sa vérité.

Quand on aime, on ne compte pas. Et François est fier de son titre de Président de tous les Français. Il se place en garant de l'ordre et de la stabilité alors que la Gauche explose et s'écharpe dans un chaos d'incertitude et un torrent de boue. Il veut pourtant dire combien sa Gauche était, est, et sera bien meilleure que la Droite de Fillon. 

Le problème c'est que les Français de Droite et du Centre ne l'écoutent déjà plus et que la Gauche ne tient pas compte de sa faible autorité puisqu'elle se déchire et que deux gros candidats, Mélenchon et Macron, ont fait sécession du PS et ne se présenteront pas aux primaires socialistes. Avec certitude. 

Alors oui, il restera sur son estrade, sous la pluie des moussons élyséennes, avec ou sans parapluie, immuable, stoïque, telle une statue qui restera dans l'Histoire de la France éternelle. et sans public en face.

Où comment mimer le silence dont s'entoure François Hollande. 

J'étais, je suis, je serai encore blogueur...et je me demande si, sans être président et parfaitement anonyme, je peux encore donner des idées et de la volonté à mes lecteurs et mes lectrices...

Comme le silence me répond bien souvent mais pas toujours, il y a peut-être quelque chose qui se passe sur la blogosphère dont je ne sais et ne connais pas tout les tenants et les aboutissants.

Quand on ne veut pas mourir, on ne meurt jamais. N'est-ce pas Monsieur Hollande, Président de la France?

 

Les commentaires sont fermés.