11/12/2016

Vous avez dit bizarre? Ils se réclament tous de la révolution

De l'extrême-droite à l'extrême gauche, la France est en pleine...révolution!

Fini les demi-mesures; fini les réformette ou les réformes. Les candidats veulent la révolution. Paraît que ça fait chic et que c'est le mot choc à la mode qui va permettre de faire gagner son candidat préféré.

Mais pardon. La révolution démocratique ce n'est pas l'appropriation d'une belle aspiration par un spin doctor communiquant le mot de passe parfait pour que son poulain prenne le pouvoir contre quelques milliers d'euros dans son porte-monnaie.

La révolution démocratique c'est un grand bouleversement de pensée conduisant d'un régime pyramidale corrompu à la prise de pouvoir par le peuple quand un pays s'effondre sous la dictature politique et économique de la caste des nantis qui n'ont pas voulu changer les choses par eux-mêmes et jouant des réformes et des réformettes pour mieux asservir le peuple et l'appauvrir à leur profit.

C'est cela la seule et vraie révolution. Un courant de pensée romantique qui secoue la jeunesse comme les plus âgés. un courant qui se lève avec le poing levé vers le ciel en guise de volonté et de courage pour sortir d'une situation de soumission à des gens qui racontent balivernes sur balivernes et qui essayent quand même de faire encore illusion et rempart à la révolution.

Marine le Pen, une révolutionnaire? Pardon, une royaliste, une pétainiste, et qui sait encore une fasciste qui pourrait créer des camps de concentration pour les migrants, les artistes dit dégénérés et les révolutionnaires, les vrais.

François Fillon, un révolutionnaire? Pardon, un ultra-libéral qui veut encore casser les lois travail pour mieux libérer le monstre capitaliste des faibles chaînes étatiques qui l'empêche de tout s'octroyer doublé d'un réactionnaire qui veut une France aux Français qui se comporteront comme de bons petits soldats du pouvoir mais en aucun cas en contestataires du régime.

Emmanuel Macron, un révolutionnaire? Pardon, un faux-cul de Gauche qui se tient du côté des banques et qui sera le nouveau poignard dans le dos du prolétariat. Il pavoise d'avoir tué le PS par la démonstration réussie de son meeting. L'avez-vous écouté? On aurait dit la résurrection sur scène du sosie de Nicolas Sarkozy qui lui aussi promettait de remettre la France au travail en gagnant plus... Avec le succès phénoménal que l'on connaît auprès des médias et du peuple de droite qui l'ont tant aimé durant sa première campagne présidentielle...avant la chute de cheval. Jeune premier, jeune et beau, jeune et proche de l'hystérie personnelle et collective. Avait-il encore sa voix à la fin de son meeting, Emmanuel où bien fallait-il lui proposer le fauteuil Pomare d'Emmanuelle pour se reposer un peu...et peut-être y mourir après tant d'étranglements et de vociférations? Ahh, quand on désire la victoire à tout prix, on sait se surpasser. Bien entendu. Emmanuel nous a épaté. Sa doublure de Nicolas était parfaite aujourd'hui.

Manuel Valls, un révolutionnaire? Autant lui offrir le manuel du 49-3 pour Noël afin qu'il se l'applique à lui-même. Après la démonstration d'Emmanuel, il reste les yeux pour pleurer au PS. Mais on le sait. Manuel est si fier qu'il va encore nous donner quelques coups de menton dont il a le secret avant de céder sa place. S'il a le courage de terminer le premier tour entre 2% et 4% d'intention de vote sans broncher, on lui décernera la médaille du kamikaze japonais durant l'attaque de Pearl Harbourg.

Reste un seul homme parmi les candidats qui ont une image présidentielle (hélas pas de femme à part le Pen, pas de NKM...). Et cet homme c'est Jean-Luc Mélenchon. Et c'est sans doute le seul homme candidat à la présidence qui peut revendiquer l'étiquette de révolutionnaire. Son programme bouleverse complètement la donne actuelle que cela soit dans la vision politique, économique (échelle des salaires de 1 à 20 maximum par exemple), écologique, sociétale, et culturelle.

Donc je décerne la seule AOC acceptable qui peut porter le joli nom "Révolution" à Jean-Luc Mélenchon. Tous les autres candidats l'utilisent, le manipulent, et l'usurpent au nom d'un plan com leur permettant de dire qu'ils sont les candidats du vrai changement de société.

Ne pas voler la Révolution à celles et ceux qui la font au jour le jour serait déjà un minimum de décence de la part de tous ces candidats et candidate au pouvoir.

 

Affiche du film emmanuelle qui a rendu celebre le Fauteuil pomare 

Le Pomare (réservé à Emmanuel après sa prestation survitaminée de ce jour.)

En musique, ça passe mieux. C'est pour vous Emmanuel, et désolé de vous descendre en flammes. Mon cheval de bataille c'est la révolution, pas les candidats à la présidentielle.

 

Les commentaires sont fermés.