13/12/2016

2017, la Révolution française ou...la Corée du Nord?

Débat fort intéressant entre Jacques Attali et Jean-Luc Mélenchon.

C'est ici, sous mon billet.

En suivant le débat, vous vous apercevrez que nous parlons d'une fable. Celle du scorpion qui s'attaque à une grenouille, la version Mélenchon, ou celle du scorpion qui s'attaque à une tortue, la version Attali.

Dans les deux cas, il s'agit en réalité de savoir comment on fait pour que l'Allemagne suive désormais la France pour une politique qui sorte de l'austérité et non l'inverse, une Allemagne qui impose à toute l'Europe sa règle du jeu qui favorise les épargnants et les retraités par des politiques axées autour des performances de la Bourse et condamne les jeunes qui ne trouvent pas d'emplois ainsi que les plus fragilisés par le système existant.

Pour Attali, la méthode Mélenchon et son isolationnisme, son protectionnisme solidaire, conduira à la... Corée du Nord, c'est la flèche au curare attalienne adressée au public qui conclut un débat très instructif. Pourtant Attali est d'accord avec la vision mélenchonienne...à condition qu'on la mette en oeuvre au niveau européen avec une vraie politique fédérale européenne... D'ici que l'Europe devienne fédérale, on peut encore attendre une guerre économique de Cent Ans.

Mélenchon ne veut pas du scorpion qui s'attaque à une tortue ou du train à vapeur Attali qui s'attarde et se perd en rase campagne entre Berlin et New-York, rappelant les paroles Obamaienne, pour un Atlantisme durable, un OTAN durable, une Merkel incassable. Les Attlantes modernes n'ont peut-être pas compris que leur fin est proche et que la noyade en eau profonde devient un des axes de la real politik actuelle dont Moscou et Poutine tirent pas mal de ficelles qui lui réussissent jusqu'à présent fort bien.

Mélenchon veut du scorpion qui s'attaque à la laideur de la grenouille financière par l'inflation, histoire de rendre aux peuples, à la France la première, son pouvoir démocratique sur des élites de plus en plus fortunées et corrompues... Et la grenouille, au contraire de la tortue, n'as pas de carapace qui la protège du venin du scorpion sur la plus grande partie du corps avec en plus une tête rétractable à l'intérieur de la carapace. La grenouille est vulnérable parce qu'on l'attrape comme n'importe quel faux prince charmant qui ment effrontément à la belle princesse en la cocufiant dans tous les coins possibles et imaginables de la Terre avec plein de filles dont il fait le même coup des belles paroles romantiques.

Mélenchon veut réussir à partir de la France comme les Révolutionnaires de 1789 ont réussi (il est vrai à coup de Terreur et de guillotine en espérant que la guillotine que Mélenchon et les insoumis mettront en place ne soit qu'une guillotine qui tranchera dans le vif par la loi démocratique et non sanguinaire). C'est le train de l'indépendance française filant comme un TGV à la conquête d'un nouveau monde qui ne se veut pas colonisateur mais émancipateur des peuples. C'est le train qui bouleverse les mentalités des petits et des grands épargnants, des boursicoteurs et des traders en tous genres qui sont les dealers de la cocaïne financière rendant folles les populations aliénées au Capital et à la surconsommation.

Mélenchon me plaît de plus en plus parce qu'il a l'audace des conquérants de la liberté opposés aux soumissions des peuples prisonniers du système qu'on leur impose et aux chantages perpétuels qu'on leur fait en les menaçant de l'apocalypse de la dictature si ce n'est pas eux au pouvoir... Alors qu'ils sont la dictature économique qu'ils nous imposent à toutes et à tous.

Quant à la Corée du Nord... Mélenchon, un Kim qui s'ignore? Un mec qui se prend tellement au sérieux qu'il construira le plus grand réseau de têtes et de centrales nucléaires avec son réseau de la France insoumise, ses fermes d'éoliennes, sa géothermie, et ses panneaux solaires? Mais voyons, Monsieur Attali, vous rendez-vous compte de l'énormité de vos propos alors que vous étiez d'accord sur presque tout avec Monsieur Mélenchon...sauf sur le fait que c'est l'Europe fédérale, qui n'existe pas, et devrait instiller et mettre en place le programme...de la France insoumise qui existe belle et bien et qui elle peut se faire élire au pouvoir en France? Si ça marcherait pour l'Europe (à cause de la taille et du poids?) pourquoi alors ça marcherait pas pour la France insoumise (trop petite devant l'Allemagne et les Etats-Unis?).

Juste une question, Monsieur Attali. La France insoumise de 1789, c'était combien de pouvoir financier face à la noblesse européenne, ses rois, ses princes, ses reines, ses princesses, ses comtes et ses duchesses, et son conte de fée d'abord vécu dans la Terreur mais qui finalement s'est mis en place en faveur de la démocratie? 

Nous devons refaire une révolution solidaire et non suicidaire. C'est une nécessité morale, intellectuelle, et humaine. Cela n'est pas sans risque et sans danger, pour Jean-Luc Mélenchon, le premier. La révolution n'a jamais été tranquille dans l'Histoire des peuples. Mais la démocratie a appris une chose au peuple d'aujourd'hui: la non-violence physique est l'arme absolue des démocrates mais la violence psychique que l'on se fait à soi-même et aux autres pour changer nos habitudes et de monde est parfois exigeante et nécessaire à tous.

 

Les commentaires sont fermés.