11/01/2017

Ces néo-libéraux qui ont "représenté" le peuple durant 35 ans...

Ronald Reagan, Dame Thatcher c'est loin, très loin même dans l'espace existentiel d'une vie humaine.

Mais voilà que tout soudain, ces néo-libéraux, ivres de la légitimité du peuple, on construit des politiques qui ont voulu détruire syndicats et paix du travail pour instaurer peu à peu un libre-échangisme sauvage propice avant tout aux grands patrons du Capital mondial et créant une pauvreté extrême dans nos pays, pauvreté que nous n'avions plus connu depuis les années d'avant-guerre.

Et puis voilà que certains, constatant les dégâts provoqués autant chez nous qu'ailleurs dans le monde, font le constat et même le procès de cette politique néolibérale qui nous conduit dans le mur et la guerre autant civile qu'internationale avec, de plus, comme cerise sur le gâteau l'arrivée de pouvoirs fascistes qui faciliteront à terme l'élimination des "traîtres" à la nation, des intellos de gauche, des anarchistes, des étrangers expulsables selon leurs nouvelles lois mis en place et permettant une répression féroce et une chasse aux illégaux, Marine le Pen, s'apprêtant à interdire l'école gratuite aux enfants des illégaux pour mieux les stigmatiser et leur coller l'étoile jaune avant d'expulser toute la famille vers un nulle part et un no futur. Hypocritement, elle les condamne à mort sans que cela ne fasse le bruit et la visibilité scandaleuse du camp de concentration ou des fours crématoires...

Pendant ce temps-là, un blogueur pro front national qui ne l'assume pas sur son blog se permet un billet nul et sans profondeur du programme de Jean-Luc Mélenchon en envoyant de surcroît les femmes à porter les sacs de ciment sur les toits pour qu'elles risquent aussi leur peau comme les hommes au travail afin d'avoir droit au même salaire et en accusant le même Mélenchon d'un Etat français qui fera le lit d'un national-socialisme sachant très bien que ce terme est employé pour désigner l'Etat nazi...

Vous avez dit répugnant. Je l'écris sur mon blog et je l'assume. Répugnant. Mais je ne ferai aucun procès de l'homme en question qui a pleinement droit à sa liberté d'expression. Le national-socialisme ce n'est pas moi, c'est les autres. Je compte sur la démocratie des peuples pour ouvrir les yeux et voter enfin avec leur esprit libéré de la propagande et de la peur perpétuelle à laquelle nous ont habitué les néo-libéraux déclarant sans cesse que sans eux, le monde serait pire et plus pauvre encore.

Une chose est certaine. Sans les néo-libéraux, la montée des fascismes en Europe n'aurait pas lieu parce qu'à force de promettre la lune aux peuples et de leur offrir, pour une partie de celui-ci, que précarité, chômage, harcèlement sur le lieu de travail en faisant bâtir, par des esclaves modernes, leurs empires commerciaux internationaux et coloniaux (Mac Donald et Cie), il est certain que le peuple finit par devenir révolutionnaire et n'accorde plus sa confiance à ces faux libéraux qui ont détruit la pensée libérale sociale jadis défendue, par exemple, de nos radicaux suisses dont Jean-Pascal Delamuraz a été le dernier représentant emblématique de ce coin de Suisse romande.

Cet homme croyait en l'Europe fondatrice de Civilisation comme beaucoup d'entre nous. Certainement pas en cette Europe bureaucratique et néo-libérale qui s'est arrogée tous les droits de représentation du peuple.

Mais il paraît qu'aujourd'hui le peuple gouverne et que ce sont les révolutionnaires qui veulent fonder le national-socialisme... A mon souvenir, l'homme qui dépouillait les juifs de leurs or et de leur argent, et même de leur statut d'êtres humains, ne faisait pas référence au marxisme mais plutôt avait fondé son parti avec la complicité de riches banquiers allemands qui voulait chasser la chienlit communiste et anarchiste ainsi que tous les intellos qui prônaient la révolution rouge pour s'opposer au ravage du capitalisme de l'époque avec ce fameux krach boursier de 1928 et ces soupes populaires courues de foules anonymes sans revenu et sans avenir professionnel. Un peu les restos du coeur de notre temps.

Finalement, ces foules ont obtenu un job. Les femmes dans les usines d'armement qui ne faisaient pas un métier dangereux... et les hommes enrôlés dans les brigades SS et l'armée pour servir l'entreprise de mort d'Hitler. Pendant un temps, les Allemands ont eu la foi en cet homme qui les sortait de l'humiliation créée par la sortie de la première guerre mondiale, le remboursement de la dette de la guerre au vainqueur français, et des politiques capitalistes scandaleuses. Les Allemandes, pour certaines, tombaient en pâmoison devant Adolf et lui envoyaient des lettres d'amour... Lui criait de sa voix de chien enragé et faisant crier par les foules obligées de lever la main pour ne pas prendre le risque de passer pour un traître à l'idéologie nazie: "Heil Hitler!".

On est tellement loin de Jean-Luc Mélenchon qu'on ne sait pas comment un blogueur peut autant diffamer un homme par son petit billet de blog finalement mesquin et racoleur.

Dommage John. Je vous aimais bien... Mais au fil des ans vous avez dérivé lepéniste...

"Jean-Luc Mélenchon : vers le socialisme-national"

Renverser les vers, John. Dites-le puisque cela vous brûle l'estomac. National-socialisme. Pas d'hypocrisie, c'est mieux écrit ainsi parce que cela dit le sentiment profond de votre pensée. Encore quelque chose que vous n'assumez pas mais que vous suggérez à vos lecteurs et lectrices.

Vous avez la liberté de parole. J'ai la mienne. On ne va pas en faire une polémique nationale. Cela n'en vaut pas peine parce que nous sommes seulement deux citoyens qui fondons nos analyses en fonction de nos réalités objectives. Vous, en restant dans un conformisme nationaliste. De mon côté, dans des voyages vers l'inconnu, frontière turco-syrienne, camp de migrants, manifs françaises à la limite de l'émeute et de la mort d'hommes et de femmes. C'est toute la différence pour transformer sa propre vision du monde et en faire une pensée révolutionnaire plutôt qu'une pensée réactionnaire.  

P.S. Aux lectrices et lecteurs qui veulent s'infliger la lecture du billet en question, c'est ici:

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2017/01/10/jean-luc-melenchon-vers-le-socialisme-national-281330.html

 

Les commentaires sont fermés.