17/01/2017

May fait du Thatcher à l'envers...mais c'est la même potion ultra-libérale...

Le deal c'est à peu près celui-là. Le Royaume-Uni divorce mais veut garder toute sa liberté de commercer avec son partenaire européen. Sinon...

Un chantage clair et net: "Je te quitte et je prends nos enfants avec moi à Davos, sur la Montagne Magique, pour continuer la mondialisation mais sans les entraves qui me liaient à toi. Et si t'es pas d'accord, alors là, mon coco, tu vas voir comment je m'appelle. Je garde le beurre (adieu les paiements sonnants et trébuchants à l'Union Européenne) et l'argent du beurre (mais je vais continuer à faire mon marché commun sur tes terres. Tu refuses cet accord à l'amiable? Très bien. Alors je vais pratiquer le dumping fiscal et salarial. Les patrons viendront s'installer chez nous à des conditions encore plus exceptionnelles et compte bien sur moi pour faire descendre davantage les salaires réelles pour produire au meilleur prix grâce à pleins d'heures supplémentaires, qui deviendront gratis, effectuées par les employés grâce à l'assouplissement de la loi travail. Les Français connaissent déjà la potion grâce à Valls et Hollande mais nous, ce sera double potion magique. Et vous les Français, gare à vous. Si par hasard il vous vient cette folie de voter pour la Merluche vous allez attraper la peste, le choléra, plus la coqueluche grâce aux assureurs sociaux communistes qui feront le malheur de la France".

Ainsi parle l'ultra-libéralisme dans la bouche présumée de la Dame de Mai. Après la Dame de Fer, on pouvait rêver d'un plus beau printemps pour la Gauche. 

Que tu sois dedans l'Europe ou hors de l'Europe, c'est la même soupe ultra-libérale. Souviens-toi de ça, camarade! Il faut changer l'Europe des peuples avec les peuples en lutte, et pas sortir de l'Europe. Il faut créer l'intersyndicale européenne pour contrer les dérives de l'ultra-libéralisme sans frontière. Souviens-toi aussi que c'est l'extrême-droite, et pas la Gauche, qui a produit les mensonges les plus grotesques pour que les peuples du Royaume-Uni votent finalement pour le Brexit.

Trump aux Etats-Unis, May au Royaume-Uni... Macron en France, et adieu veaux, vaches, cochons de gauchistes. On pourra toujours attendre Godot, le stress et la pression au travail deviendront de plus en plus forts. Et si tout finit par basculer dans la violence, alors on ferme le blog (pour de vrai cette fois) et on va sur le dancefloor des caves avec les dadas renaissants pour oublier que tous nos mots ne servent à rien. La folie fasciste aura alors gagné sur les peuples du monde pour un remake final de l'Holocauste.

 

 

Les commentaires sont fermés.