08/02/2017

Lettre à François Cherix

Cher Monsieur Cherix,

Il me tardait d'écrire un mot à un pro-européen convaincu du NOMES.

Je profite de votre intervention dans "Le Temps" de ce jour https://www.letemps.ch/opinions/2017/02/07/replique-aux-r... pour vous demander que devient l'Union Européenne depuis 1992?

J'étais du mouvement "Né un 6 décembre" au lendemain du dimanche noir consacré tel par Jean-Pascal Delamuraz. Européen convaincu plus par la culture qui nous unit sur un Continent que par le brassage des affaires des néolibéraux, j'ai vu peu à peu, comme vous bien sûr, se défère l'amour des liens inter communautaires qui liaient la Suisse au reste de l'Europe.

De 50% de citoyens et citoyennes suisses (dont une majorité claire du côté romand) prêt à franchir les frontières pour s'unir à l'UE, par un pacte hélas qu'économique du nom de EEE, nous sommes passés à moins de 20% de Suisses encore favorables à rentrer dans l'Europe.

Avez-vous réfléchi aux raisons de ce désamour, vous et les médias comme l'Hebdo ou le Temps? Vous vous obstinez, et le parti socialiste avec vous, à penser que la voie unique est la voie du néolibéralisme, le grand capital, les méga entreprises internationales et les traités de libre-échanges avec les Etats-Unis ou le Canada donnant un avantage aux multinationales absolument inconcevables dans un Etat de droits démocratiques, soit le droit de tenir procès et royales indemnités aux Etats (donc nous les citoyens et citoyennes) qui s'opposent à leurs implantations et leur domination mondiales sur le marché avec des produits à la propriété intellectuelle exclusive, des brevets sur le vivant et sur les semences agricoles, des droits de casser les conventions collectives existantes par du personnel détaché et des contrats à durée déterminée qui n'offrent plus aucune protection sociale et stressent au-delà de l'entendement les employés et employées qui ne savent plus jamais de quoi demain sera fait pour eux et elles.

Une Union européenne livrée aux affres du néolibéralisme c'est aussi une dictature économique globale et non plus une démocratie globale. Et vous opposez cette dictature (pour vous une démocratie libérale...) à la dictature brune qui se propage sur le continent dans tous les pays y compris en Suisse, terre d'élection de la liberté démocratique dont vous soulignez à juste titre l'OPA malsaine de l'UDC à travers un de ses représentants, Mr Yvan Perrin.

Ne voyez-vous pas que vos deux médias écrits préférés, feu l'Hebdo et le Temps encore bien vivant mais pas très loin de la roche tarpéienne, et leurs journalistes donnent trop d'espace vital aux cadres de l'UDC afin de soutenir le néolibéralisme et empêcher une révolution des consciences tentée par la vraie Gauche démocratique? Et ces deux médias ne sont que la tête intellectuelle de tous nos médias romands qui suivent peu à peu le mouvement vers l'extrême-droite en accordant leur préférence à l'image et aux reportages à des personnalités issues de l'UDC ou du FN français plutôt qu'à des figures emblématiques de la Gauche qui sont sorties de la Gauche socialiste pour radicaliser leur mouvement contre le néolibéralisme.

Et vous-mêmes? Ne vous rendez-vous pas compte qu'à force de négliger le peuple, celui qui travaille dur pour un salaire à la limite de la survie; celui qui ne comprend pas que des travailleurs détachés se laissent payer au jet de pierres parce que pour eux c'est toujours mieux que de gagner sa croûte en Roumanie ou n'importe quelle autre des pays européens en mal économique; celui qui crie à l'injustice quand il voit les bénéfices faramineux, la Bourse qui ne cesse de remporter de juteux dividendes aux actionnaires, empochés dans les poches des grands managers; celui qui perd ses droits au travail et se voit fustiger par nos gouvernements qui pénalisent de plus en plus les gens au chômage; celui enfin qui veut une nouvelle façon solidaire de faire l'Europe plutôt que cet individualisme débridé créé par le néolibéralisme qui conduit à la xénophobie, à la peste brune que vous condamnez à juste titre?

Je termine ce rapide survol et ce constat du désamour européen par un article scientifique concernant nos cousins les chimpanzés dont les extrêmes-droites se régaleraient. Il semblerait que nos chers cousins, qui ont donc les mêmes racines que nous selon Darwin et la science réputée exacte, seraient xénophobes et prêt à éliminer l'étranger qui ose s'aventurer sur ses terres. Il semblerait même que nos cousins sauvages pratiqueraient le génocide de la tribu chimpanzé la plus faible pour défendre leur territoire.

Cela donnerait du grain à moudre à nos extrémistes fascistes tout heureux de trouver une théorie scientifique dans l'état de nature de la vie. Eh oui! Si nos cousins pratiquent cela pourquoi pas nous? D'autant que ce comportement serait dû à l'individualisme des singes... Mais c'est oublié que l'être humain s'est construit sur la culture et la solidarité et c'est pour cela qu'il est donc sorti de sa condition de sauvage et qu'il est devenu un être avec une conscience et une histoire, un être philosophique conscient de ses libertés mais aussi de ses responsabilités devant sa propre espèce mais aussi de toutes les espèces animales, végétales et minérales (la recherche atomique et l'exploitation des matières premières à outrance et polluante prouvant que nos responsabilités s'étendent jusqu'à l'exploitation de l'espace et nos pollutions matérielles de celui-ci).

Et pourtant, j'ai du mal à l'écrire tellement cela fait partie de la postvérité dont on nous abreuve ces temps. Selon les néolibéraux et leur direction, les sauvages se seraient les gauchistes qui manifestent dans le rue et qui veulent la Révolution. Ce sont les Insoumis et Insoumises qui soutiennent la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour sortir de l'impasse actuelle et fonder la VIème République.

Cher Monsieur Cherix, ne pensez-vous pas qu'il est temps pour les socialistes suisses et les pro-européens de réviser leur vision du monde actuel et de devenir à leur tour des révolutionnaires?

Avec mes meilleures salutations pour la suite de notre combat en faveur d'une Europe solidaire et réellement démocratique.

Jean-Marie Gumy 

Commentaires

Excellent billet! Merci Pacha K Mac.

Écrit par : jmo | 09/02/2017

Les commentaires sont fermés.