19/02/2017

Farinet, rêveur, poète, et anarchiste

«...Je dis qu'on a le droit de faire de la fausse monnaie si elle est plus vraie que la vraie. Est-ce que, ce qui fait la valeur des pièces, c'est les images qui sont dessus, ou quoi? Ces demoiselles, ces femmes nues ou pas nues, ces couronnes, ces écussons? Ou bien les chiffres, disait-il, les chiffres qu'y met le gouvernement? Les chiffres, on s'en fout, pas vrai Ce serait pas la première fois que le gouvernement vous tromperait sur la valeur et sur le poids, tout aussi bien qu'un particulier. Demandez seulement à ceux qui s'y connaissent. Le gouvernement vous dit: «Cette pièce valait tant et puis, maintenant elle vaudra tant...» Le gouvernement n'a qu'à changer un chiffre; ça s'est vu, ça peut se revoir. C'est moins honnête que Farinet, les gouvernements, parce qu'à lui, ce qu'on lui paie, c'est en quoi ses pièces sont faites et à eux, c'est ce qui est dessus... »

Paroles bibliques de Farinet aux habitants et habitantes de Miège ébahi(e)s par son discours révolutionnaire...

«C'est une chose qu'il fait bon avoir sous sa paillasse ou sous une pierre dans son jardin pour l'occasion. Une chose qui ne vieillit pas, qui ne pourrit pas, qui ne se gâte pas, qui ne change pas de couleur, qui ne change pas de poids, une chose fixe, quoi, quand toutes les autres ne sont pas fixes; une chose pas seulement d'aujourd'hui, ni d'hier ou de demain, mais de toujours...» A cela, les habitants de Miège répondaient émerveillés: «Alors est-ce juste qu'il soit en prison et qu'on l'y laisse? C'est les voleurs qu'on met en prison. Lui, c'est le contraire d'un voleur... ».

Poésie et réalité de l'affaire Farinet, faux-monnayeur - E-Periodica

Quelle leçon du peuple à l'Etat de ces Messieurs d'alors... Et quelle démonstration de Joseph-Samuel. Lui le proscrit montre la vraie beauté et la valeur de l'argent. Pas seulement la valeur qui fait que l'on peut s'acheter des choses. Non. La beauté intrinsèque, quasi intérieure et mystique de la pièce de monnaie.

Les gens sont pauvres mais ils refusent la corruption de l'Etat et des puissants. Les gens veulent du beau, de l'authentique, voir de l'unique. Quelque chose qui fait chavirer leurs coeurs. Quelque chose qui emporte le torrent d'injures et de mensonges. Farinet donne au peuple pas seulement du pain. Il leur rend la monnaie et met en pièce l'Etat central non parce que l'Etat c'est le mal personnifié. Non. Parce que l'Etat a démissionné de ses obligations devant le peuple qui souffre et parfois meurt de malnutrition, de traitements médicaux auxquels ils renoncent faute de moyens, d'enfants qui meurent par négligence de l'Etat central.

Farinet, c'est une grande façon de redistribuer et battre la monnaie à nouveau dans du bon argent et du bon or afin que le peuple soit soulagé et libéré des tyrans et des puissants qui dominent le monde.

Dégage! qu'ils disaient lors de la Révolution de Jasmin en Tunisie. Mais si eux dégagent alors ceux et celles qui arrivent doivent agir en conséquence pour que l'on ait du regret à les voir quitter le pouvoir quand leur mandat arrive à expiration et non la rage de devoir les dégager à leur tour. C'est le but de la Révolution...

En image les trouvailles d'un faux-monnayeur moderne, de sa sorcière bien-aimée et de Madame la Justice avec sa feuille de laurier-mousse.

20170219_223655.JPG

La Fausse Monnaie 

(Marmotte à son balai volant, Madame Justice, l'Anarchiste)

objets trouvés ce jour dans le lit de la rivière magique.

 

20170219_223851.JPG

 

20170219_223750.JPG

 

Les commentaires sont fermés.