27/02/2017

Vague à bonds

Vague à bonds

contre leurs moeurs.

Vague à bonds

contre leurs meurtres.

Vague à bonds

contre leur système

et leur anti-système

qui finit à Trump et Le Pen.

 

Vague à bonds

contre leurs lois.

Vague à bonds

contre moi

qui vois l'avenir

défilé comme ce fantôme

sans droit à l'avenir en commun.

Vague à bonds

contre leurs lois.

Vague à bonds

contre toi

qui dois satisfaire leurs désirs

défilés en rangs d'orgasmes

comme des machines sans jouir

mais qui font pleurer à mourir.

 

Le métronome

n'a jamais fait un homme

mais il lui a donné une conscience

dans les temps modernes qui avancent

à la vitesse non négligeable de la lumière.

Vague à bonds,

toi qui ne veux pas de cette révolution

attendue des insoumis et des insoumises,

perclu dans ton confort de salon

alors que nous vivons de réclusion

à perpet condamnés au silence et la damnation.

 

N'ai-je pas assez d'écriture

pour défendre les plus faibles?

N'ai-je pas assez de littérature

pour savoir que remettre

l'ouvrage de ce système

sur le métier de nos chrysanthèmes

finira par fleurir nos tombes

desséchés, jetés aux ordures,

abandonnés, incinérés

par millions d'êtres disparaissant

comme par magie maléfique

sous leurs statistiques tenues

par ce monstre glacial

qui finira par nous faire la peau

à tous parce que

parce que

nous ne voulons pas changer,

nous ne voulons pas comprendre,

nous ne voulons pas exiger,

nous ne voulons pas révolutionner

nos consciences et réviser nos égoïsmes

et que tout finira en terrible séisme

avec des guerres et des génocides.

 

Je suis un vagabond

et je forme mes vagues à bonds

en lisant l'amour dans tes yeux,

en faisant l'amour à ton corps,

en te regardant me donner du plaisir,

en t'aimant au jour le jour

comme un prisonnier

rendant visite à cette belle prisonnière

entre deux portes béton de notre goulag.

 

J'attends notre libération.

J'attends qu'ils nous répondent.

J'attends leur réponse.

Et si je vois alors le châtiment suprême

comme ultime récompense à ma peine

alors toi tu resteras celle

qui aura su m'aimer

jusqu'à la fin

dans le plus simple appareil,

dans le dénuement de l'amour,

dans la simplicité de ton attachement,

dans l'amitié qui nous unit pour la vie.

 

Je suis devenu le métronome.

Et je suis l'homme

qui fait des vagues à bonds

pour sortir le peuple du profond

de son désespoir

et montrer ses pires souffrances

conduisant vers des chants paradisiaques.

 

L'amour est orgiaque.

Leur haine est démoniaque.

Mais nous suivons le zodiaque

avant leur dernière crise cardiaque

parmi ce monde fou et maniaque.

 

Je suis ton vagabond

et je t'aime

comme un James Bond

des plumards et du beau sexe

qui sait que l'agent secret

le plus puissant au monde

sera à jamais l'agent de l'amour

que tu es pour moi

pour le restant de mes jours

pour le rêve de mes nuit

pour ce bonheur qui nous unit.

 

Je T'aime Sahara.

Que ton soleil

soit la lumière de ce monde.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.