01/03/2017

En avant toute, tonnerre de Brest!

Parfois cela fait du bien de se réveiller au petit matin avec la conviction que oui même sans un appareil étatique qui tourne et tournera encore à la débâcle la France insoumise à toutes ses chances de passer d'abord le premier tour puis de vaincre au second sur l'adversaire que le pays lui proposera.

Pour toutes les personnes avec qui je parle de cela (les élections françaises), Mélenchon ne passera jamais le premier tour... mais j'habite en Suisse et vu de Suisse le mec paraît beaucoup trop révolutionnaire pour réussir ce qui représente un pari fou aux yeux de beaucoup de mes compatriotes. Mélenchon est certes sympa avec sa bouille énervée et non académique mais cela s'arrête là pour mes compatriotes. On n'allait pas mettre au pouvoir Coluche. On fera pareil avec Mélenchon... Ce sont les Suisses qui le disent...Sauf que...

Sauf que depuis Coluche il y a eu Sarkozy puis Hollande et qu'à eux deux ils ont réussi à casser leur parti. Et avec les candidats qui leur succèdent respectivement, Fillon et Hamon, nous avons la crème qui finit par faire trancher définitivement le gâteau des LR et du PS. Mister Proper pour ses tarifs de nettoyage à domicile qui ont coûté bien cher à la France mais qui on fait le bonheur de son patrimoine; Mister Magic pour sa baguette de sorcier qui refuse de se débarrasser des lapins qui ont fabriqué la Loi Travail et qui ont participé au naufrage du hollandisme. Si t'as maison s'écroule, c'est la faute à tous ceux qui avaient des responsabilités dans la construction. Tu ne vas pas reconstruire sur les ruines de ce qui a failli...sauf si tu aimes la destruction et le sado-masochisme.

Hamon est dans la structure et la structure craque de partout. Fillon est dans la structure et la structure craque de partout. Le Pen est hors structure mais ses casseroles et son programme sont abominables...et c'est une fasciste. Macron est hors structure mais son centre est introuvable et tout le monde sait bien qu'il est le candidat de la haute bourgeoisie et des banques.

Reste Mélenchon, stable de chez stable, étanche de chez étanche. Pas de buée sur ses lunettes, pas de brouillard et d'écran de fumée imposés au peuple, pas d'obscures histoires d'enrichissement personnel au détriment de l'Etat et des citoyens et citoyennes. Un Mélenchon qui est soutenu par une France insoumise formidable qui grandit chaque jour au point tel que les salles de meeting sont toujours trop petites pour contenir le public. Mélenchon ce n'est pas un show politicien. C'est de la politique à chaud, de la vraie politique dont la France manquait cruellement avec les derniers présidents au pouvoir.

Il faudra voir tout ce que cela signifiera pour la France et pour l'Europe ce grand chambardement attendu par plus en plus de personnes conscientes que le programme politique de la France insoumise est un programme révolutionnaire qui changera nos mentalités engoncées dans le néolibéralisme et le tout individualiste.

J'aime jouer ma partition mais je n'aime pas la jouer tout seul dans mon coin. Et cela dure depuis si longtemps. Si au moins il y a des personnes qui aujourd'hui comprennent ma petite musique et ma petite cuisine littéraire, alors il y a vraiment espoir pour que ce printemps un nombre immense aura compris que l'on pourra tout changer si la volonté et le coeur répondent présents à l'idéal républicain que la France insoumise construit jour après jour. Mélenchon n'est pas une Pénélope qui construit le jour et détruit son ouvrage durant la nuit. Mélenchon est un capitaine qui montre le cap et tient la route du navire avec force et conviction. La bataille des idées triomphera sur les magouilles d'appareil. Foi de marin.

Je réponds donc de plus en plus présent à la France insoumise même si je ne pourrai pas voter et que je ne suis même pas citoyen de France.

Le bistrot va fermer ses portes.

Il est tard et les fêtards sont partis.

Tu as remonté les chaises sur les tables.

Et tu as sorti ta guitare.

Je te regarde.

Tes yeux d'azur donnent l'espoir.

Tes doigts glissent sur les cordes.

Ils ont dit qu'au café du commerce

il n'y a que des buveurs

qui disent n'importe quoi.

Mais je sais qu'à la Stammtisch

les poissons ont du tempérament

et le vague à l'âme.

Mais je sais qu'au bistrot

on apprend beaucoup de choses

sur le peuple.

Alors maintenant tu joues

et tu libères la joie de mon coeur.

Tu es belle.

Tu es délicieuse.

Et si nous sommes seuls

au milieu de la nuit,

c'est qu'alors tout est permis.

Je viens bientôt à ta prison

et nous jouerons à nous donner la chair de poule

et nos frissons deviendront encore free son.

Je suis le tôlier de bar

tombé sur le bar

pour un amour en fanfare.

 

Tu es mon phare

dans tout ce brouillard.

Nous ne suivrons pas le corbillard.

Nous irons jouer au billard

et gagner contre les milliards.

Nous irons danser à l'Alcazar

et resterons les enfants du hasard. 

 

Les commentaires sont fermés.