08/03/2017

Et si on effaçait le réel pour un autre réel?

C'est le moment de mettre la gomme et de sortir vos crayons et vos pages blanches.

Une idée ne devient vérité que si on la répète des milliers de fois, qu'on la réplique à des milliers de fois, qu'on l'applique finalement à la réalité.

Cela pourrait bien définir la propagande d'une secte ou d'un parti politique voir donner de la puissance aux idéologies fascistes comme religieuses extrémistes.

Mais comment créer les conditions d'un réel appliqué si l'on ne fait pas circuler les idées révolutionnaires et qu'on ne les réplique pas dans les bouches convaincues pour en faire une idée admise par le plus grand nombre et qui déterminera le futur d'une société plus désirable plutôt qu'un futur qui ne pourrait être au final qu'un no futur pour tous?

La France insoumise s'applique à propager de nouvelles idées révolutionnaires avec un souffle et une volonté admirable. Est-ce pour autant vouloir lobotomiser la population et la rendre moutonnière à sa cause? A mon avis, pas du tout. Au contraire de la société de consommation qui vous dit comment vous devez penser pour être quelqu'un de désirable et qui réussit sa vie sur le mode des injonctions et des rivalités, la France insoumise ne fait pas appel à vos bas instincts de possessivité, d'appartenance à l'élite contre celles et ceux qui sont en situation d'échec. Au contraire, la France insoumise fait appel à votre intelligence de coeur et d'esprit pour vous amener à mieux partager de vos compétences personnelles, à mieux respecter les autres et vous-mêmes, à mieux se comporter en être libre et responsable bien au-delà de votre condition financière personnelle qui peut être enviable mais aussi détestable et prêt de la faillite totale.

On m'a souvent fait le reproche d'être un rêveur et ajouté que mes idées n'étaient pas applicables dans ce monde. On m'a souvent dit qu'il était nécessaire de se blinder, de bouffer l'autre si on ne voulait pas se faire bouffer ou, vulgairement dit en ce jour de la femme, qu'il fallait baiser l'autre pour ne pas se faire baiser dans la vie...

A quoi j'ai toujours répondu que cela ne correspondait pas à l'esprit d'égalité que nos démocraties sont censées promouvoir mais plutôt à un esprit de prédation primitif dont les rois, les empereurs, les dictateurs et leur Cour étaient les premiers bénéficiaires au détriment de tous les autres.

L'ultra-capitalisme fonctionne exactement sur ce mode de prédation et pas du tout sur le mode d'émancipation et de fraternité des peuples.

Hors, nous vivons dans cette réalité-là et on me l'a toujours bien fait remarqué.

Et si nous changions de réalité pour créer un monde nettement plus jouissif et amical?

Pour cela, il y a un mouvement et un homme qui se propose à la tête de l'Etat français.

Alors si tu te plains de ta propre réalité et de la réalité qui t'entoure, tu peux apporter tes idées pour un vrai changement de la réalité.

Si un film peut changer quelque chose à tes habitudes, alors la réalité peut aussi t'influencer pour changer quelque chose à ta vie. Et la France insoumise est une réalité, pas une fiction. Jean-Luc Mélenchon n'est pas un avatar ou un hologramme (même s'il s'amuse avec lui) mais une réalité bien là et active qui propose une vraie révolution.

Comment peux-tu alors imaginer le PS et Hamon faire le nécessaire vital pour changer la réalité? Comment peux-tu faire confiance à Macron celui qui suivra encore une fois le Médef et le néo-libéralisme à la suite de Hollande? Comment peux-tu te fier à Fillon et aux LR avec un Sarkozy toujours parrain de la bande et un Fillon qui signe et persiste au-delà de toute décence? Comment, enfin, peux-tu en tant qu'artisan, prolétaire ou paysan préféré Le Pen et le fascisme à Jean-Luc Mélenchon qui ne se verra jamais dans une section du Front National ou du parti naufragé qu'est le PS mais bien vivant avec un mouvement qui va modifier en profondeur la France, l'Europe, et le monde? "Va voir si j'y suis, je n'y serai pas" vient-il de prévenir, sur un ton agacé, un jeune militant du PS qui prône l'union pour gagner l'élection présidentielle et insiste sur le même thème absurde.

Ton choix sera déterminant pour changer de réalité au mois d'avril et de mai prochain. Sois-en bien conscient(e). Parce qu'après il sera un peu tard pour pleurnicher sur le désastre annoncé qui ne se rattrapera plus sauf à coup de révoltes et de révolutions violentes et sanguinaires qui ne manqueront pas d'arriver si Le Pen passe et que le néolibéralisme continue ses ravages.

Une réalité de paix ou de violence? A toi de choisir le candidat ou la candidate de tes rêves ou de tes cauchemars? Le 8 mai, j'aimerais bien avoir passé une nuit blanche à faire la fête non pour un Grand Soir mais pour une société qui a compris les nécessités de sa propre survie en démocratie.

 

 

Les commentaires sont fermés.