16/03/2017

Un conte en Suisse

Si tu veux des sans-culottes

qui marchent entre Bastille et République

et que ta copine hôte sa culotte

pour te faire honneur

et non pour te faire horreur

de leur fêtes pornos

qui virent cyniques

et consommation frénétique

de stupéfiants pornographiques

virant tout son art romantique

sur son conte amoureux

en ricanant et en niquant sa copine

tout en l'oubliant lui dans sa Bastille,

alors vote d'abord pour sa musique,

sa poésie à lui l'écorché vif,

parce que le système

lui prend tout

et ne lui donne rien en retour.

 

Et si tu n'arrives pas voter

pour ses mots et ses scandales,

ses provocations aussi énormes que succulentes

et ses déjeuners en paix tout en douceur

ni aimer ce qu'il a à te dire et à te transmettre

parce que ta soumission au système

est plus fondamentale

que ta liberté de dire oui

à un autre monde

alors laisse tomber.

 

Toi et moi on ne se reconnaît déjà plus.

Nous ne sommes déjà plus du même monde.

 

 

Les commentaires sont fermés.