17/03/2017

Lettre d'un poète à Laurent Joffrin (Libération)

Cher Monsieur,

Nous voici donc arrivés à la tournure dramatique de notre temps.

D'un côté, le fascisme nous tend ses bras abominables et d'une historicité impitoyable avec les plus faibles, les différents, les handicapés, les artistes, les Autres, celles et ceux qui n'admettent pas l'idée de pureté raciale et ethnique et qui n'appartiendront jamais à un groupe d'humains qui s'autoproclame roi de la Terre devant Dieu ou le Néant.

Cette pureté, et vous la savez, guette une multitude d'humains qui en ont assez d'une société multiculturelle qui aboutit au grand fourre-tout néolibéral et au terrorisme international à la fin. Hors une société multiculturelle qui a le sens de l'Histoire respecte d'abord le droit à la différence et non l'obligation de l'uniformité telle que voudrait nous contraindre le modèle néolibéral et les milliardaires avec lui. Donc si le fascisme et le nationalisme pur et dur ont les ailes qui leur poussent dans le dos ce n'est pas à cause de la société multiculturelle souhaitable et hautement désirable mais à cause d'un libéralisme outrancier qui se permet tout et écrase tout sur son passage, les idéaux républicains et démocratiques en premier.

Vous vous en prenez à Jean-Luc Mélenchon pour son sectarisme et son esprit de pureté. C'est votre droit. Mais vous êtes à côté du sujet, cher Monsieur. Mélenchon et les insoumis sont prêts à collaborer avec les personnes qui votent ou voteraient socialiste et Hamon mais ils ne sont pas prêts à faire le jeu d'un PS qui s'est tant compromis avec le néolibéralisme. Je pense que cela est assez clair.

Vous imaginez que la route solitaire de Mélenchon va aboutir dans le mur. Certes. S'il fallait parier un million sur la chute probable des insoumis au premier tour et la victoire de Macron, vous auriez fait le choix de la prudence et vous remporteriez probablement votre million sans trop de risques...

Et vous accusez Mélenchon d'avoir choisi la voie de la poétique plutôt que la voie de la politique réaliste. Certes, le pari de la France insoumise est audacieux mais qui a dit que les révolutions ne sont pas audacieuses en même temps qu'elles sont dangereuses pour les êtres humains que nous sommes tous.

Pensez-vous qu'en 1789 le peuple était sûr de son fait et allait renverser la royauté alors que partout en Europe et dans le monde régnaient des rois et des empereurs? Pensez-vous qu'en 2017 les Insoumis et Insoumises ne sont pas conscients du danger de l'échec et de la désespérance pour la plupart d'entre eux que cela impliquera si nous en restons à un misérable 10% de votes favorables au mouvement révolutionnaire?

Rejoindre les rangs socialistes 1 avec Hamon qui aura échoué lui aussi? Ou rejoindre les rangs socialistes 2 avec Macron triomphant à la fin? Et recommencer la valse des 49.3, de la valse d'une loi El Khomri +++ encore et toujours favorable à la flexibilité de l'entreprise et de l'actionnariat et au final à la déchéance toujours plus probante des ouvriers et ouvrières? Et puis après quoi...? Le fascisme pour de vrai? Le pur et vrai fascisme, la guerre dans les rues, la haine partout? Et le simple citoyen(ne) comme vous et moi achetant sa kalach à la première boutique Dassault? Vive les néolibéraux! Vive les rois du monde!

Voyons donc, Monsieur Joffrin. Si pour une fois Libération qui est un journal qui se revendique de Gauche affirmait qu'il faut faire une révolution pour changer tout ce bazar, cela serait tellement sympathique d'obtenir votre soutien...

Comme d'habitude venant de la part des personnalités reconnues de ce monde, je n'attends guère de réponse de votre part. Mais si par hasard vous avez quelque chose à me dire d'important qui puisse éviter la Catastrophe que les poètes redoutent tant, mon blog est ouvert à la critique en général et à vous en particulier. Je ne suis pas un pur mais toutes mes impuretés font le roc qui a fondé ma pensée et ma poésie.

Avec mes respectueuses salutations.

Jean-Marie Gumy

http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legisla...

Une petite chanson toute douce pour la nuit qui fera plaisir à Jean-Luc Mélenchon et à tous les amoureux de la vie et de la poésie.

 

Les commentaires sont fermés.