18/03/2017

L'interminable agonie d'une République puante

La France ne fait pas exprès et pourtant elle marche dans la boue perpétuelle et renouvelle ses élites dans une fabrique à poubelles.

Trafics d'influences par ci, comptes en banque masqués par là, comportement de mafieux avec petits cadeaux et meurtres médiatiques à la clef si le ripoux tourne son costume à l'envers... On poignarde dans le dos et on s'enrichit sur le dos du peuple dans ce monde-là.

Il faut se rappeler aussi combien les journalistes sont les laquais de ces personnages, combien ils ont suivi avec scintillements et glamour dans les yeux la campagne du roi du bling-bling Nicolas Sarkozy lors de son premier sacre...et peut-être pas le dernier, sait-on jamais avec les Gaulois et leurs gauloiseries. Mais il faut dire que 99% des médias sont la possession (oui la possession) d'une dizaine de milliardaires possédant aussi de grands groupes industriels multinationaux. Ceci expliquant cela même si les journalistes s'en défendront toujours eux qui placent l'éthique de leur métier au-dessus de tout...

Mais il ne faut pas oublier l'autre France qui pousse en ce moment, celle qui veut tout changer, tout renverser, celle qui n'en peut plus de vomir et de bouffer de la merde politicarde à chaque nouvelle élection.

Cette autre France manifeste sa volonté de tout changer cet après-midi à Paris. Peut-être serait-il temps que les journalistes et médias usent leur encre à parler d'un nouveau projet de société loin de l'exemple pourri qui leur sert de guide depuis tellement longtemps...

Mais peut-être que le journaliste aime trop son confort et sa plume personnelle pour se dire qu'il s'est peut-être trompé de costume durant des années?

 

Les commentaires sont fermés.