31/03/2017

Petits poisons et beaux poissons

Tu fais Révolution

depuis l'âge de tes 9 ans.

Avec eux, tu montais aux barricades

depuis ton écran TV.

Et puis ils ont presque tous trahis.

Le pouvoir, l'argent, le sexe,

les combines, le besoin de dominer

et de se montrer

dans le téléviseur

entourés de communicants,

d'électrocutants,

de gens qui font croire

n'importe quoi à n'importe qui.

 

Ils avaient promis la lune.

Ils ont pris la thune.

Et pour le rêve,

c'était démerde-toi seul,

monte sur la bête,

baise le plus possible

mais ne te fais pas baiser.

On ne viendra pas te rechercher,

pas te retrouver,

pas t'encourager,

pas te soutenir

dans tes délires

de révolution et de nouveau monde.

 

Ils ne sont jamais venus.

Tu es resté seul dans tes rêves.

Tu as rempli ta solitude

par l'écriture et la passion.

Tu as continué ta révolution

avec les filles des bordels.

Et 49 ans plus tard,

tu auras ta récompense.

 

Un soleil d'août.

La fin de leurs privilèges.

La nuit du 4 août t'appartiendra.

Tu deviendras l'homme

qui a cru à sa bonne étoile

malgré des vents contraire.

 

Elle t'accompagne dans la Révolution

la femme de tes rêves et de passion.

 

20170329_234044.JPG

 

20170329_234049.JPG

 

 

Les commentaires sont fermés.