09/04/2017

Un grand discours anti-guerre de Mélenchon ferait du bien

Marseille sous le soleil. Et puis, cette immense attente, ce jour qui se lève sur un nouveau monde pour anéantir la fureur et la haine de notre temps.

Si Mélenchon doit devenir un nouveau Gandhi et sa non-violence pour chasser les colons anglais des Indes; un nouveau Mandela et son désir de réconciliation et de paix entre Blancs et Noirs; un nouveau Martin Luther King refusant le racisme et la violence; si Mélenchon est cet homme de tout un peuple qui veut rendre à la France sa liberté et son rôle de première démocratie du monde au sens révolutionnaire du terme et non militaire et impérialiste, c'est maintenant à Marseille qu'il peut le faire, qu'il doit le faire.

Si Mélenchon n'a pas encore le poids d'un De Gaulle pour la France libre, il peut devenir ce dimanche l'homme qui rassemble tout un peuple autour du projet de la France insoumise.

Il nous faut parler autrement. Il nous faut inventer un langage qui parle aux peuples du monde et nom aux oligarques, aux multinationales, aux milliardaires qui nous fabriquent les guerres et assassinent les peuples. Il nous faut vaincre la vision apocalyptique des djihadistes qui pensent que nous sommes les ennemis à éliminer dans un combat qui ne peut que mener à la destruction de l'Humanité. Aucun homme ne peut prétendre savoir que la mort est préférable à la vie; que la mort attend les soumis à un dieu et que ses soumis qui auront semé la terreur sur Terre auront droit à un paradis d'amour et d'eau fraîche; que la mort c'est l'éternité dans l'amour et la vie le passage dans la haine de l'Autre et de Soi finalement.

Jean-Luc Mélenchon a une occasion unique de faire vibrer le coeur des Français et des Françaises qui voient, comme tous les peuples d'Europe, fondre la menace d'une guerre avec la Russie, notre grand voisin, celui avec qui on doit parler pour s'entendre et non se briser ensemble. Jean-Luc Mélenchon a une occasion de se poser comme un chef incontournable et respecté qui pourra entreprendre avec toutes les parties concernées des négociations de paix sur la Syrie en donnant la priorité aux Syriens et Syriennes leur droit à la souveraineté pleine et démocratique sur leur destin. La Syrie ne doit pas être le début de la fin des temps mais le début d'une nouvelle façon de vivre entre les peuples, un nouveau temps, une nouvelle Civilisation entre des peuples du monde qui comprennent qu'aucune guerre menée au nom d'un djihad totalitaire, au nom d'une idéologie quelconque, de nature religieuse ou autre, ne peut assouvir la soif et la flamme d'amour des peuples mais au contraire jettera et asservira les peuples à la damnation et à l'enfer par la haine vouée à celui qui pense autrement et qui aime le fantasme d'un autre dieu, d'un autre au-delà, voir du néant après la vie. La vision de notre propre mort est absolument intime et personne n'a le droit de possession sur nos rêves ou notre absence de rêve d'après vie. Aucun humain n'est jamais revenu de la mort pour nous conter la vie d'après. Aucun humain n'a le droit de faire croire n'importe quoi aux autres sur la base de ses propres visions surtout quand ces visions ne sont pas contestables puisque invisibles, improuvables, non testables et non révocables.

Si la Syrie se meurt en ce moment même et depuis 6 ans, une guerre déjà plus longue que la dernière guerre mondiale, c'est faute d'amour entre les êtres humains, c'est faute de solidarité, de fraternité, d'humanité et par la faute ignoble de la toute-puissance financière de quelques-uns qui veulent tout dominer, tout posséder, tout autoriser de la façon la plus cynique et machiavélique qui soit au risque de condamner des peuples entiers à la destruction et à la mort.

C'est à un changement des consciences individuelles et de la conscience collective que Jean-Luc Mélenchon doit appeler ce dimanche. C'est à un changement de société, et la France insoumise s'y attelle d'arrache-pied, que Jean-Luc Mélenchon doit interpeller le peuple de France sur les bords de la Méditerranée.

Après ce discours, nous aurons alors un candidat qui montrera sa stature présidentielle loin devant tous les autres.

A vous, Jean-Luc Mélenchon, d'en faire la démonstration devant les Françaises et les Français qui attendent enfin cette Révolution promise.

 

Les commentaires sont fermés.