11/04/2017

Anthropologie et âge de l'Anthropocène

Les politiques comme les médias oublient quelque chose de capital dans leur combat contre la candidature du représentant de la France insoumise.

Cette chose capitale c'est de savoir quelle société demain nous voulons. De tous les candidats et candidate en lice, seul Jean-Luc Mélenchon se pose en visionnaire d'un nouveau monde, d'une nouvelle culture, d'un art nouveau de créer, de produire, de consommer, d'échanger entre pays et communautés.

Chaque peuple, chaque pays à travers l'Histoire humaine s'est construit sur des traditions, des croyances, une foi commune en un avenir commun à toutes et à tous. Grandeur et décadence des Civilisations. C'est une réalité infaillible. Toute l'Histoire nous raconte la naissance, l'ascension, puis la décadence des peuples, les Grecs, les Romains, les Gaulois, pour ce qui nous rapprochent le plus de nous autres Occidentaux.

Nous sommes à la fin d'une époque. C'est une certitude. La marchandisation ultime des sociétés modernes culmine à des sommets jamais atteints dans l'Histoire des femmes et des hommes. Au point que la mondialisation du monde par les multinationales et la richesse accumulée par une toute petite partie de l'Humanité montre l'état pharaonique gigantesque de notre temps.

Il a fallu la sortie d'Egypte du peuple d'Israël pour signifier à Pharaon sa fin et le changement d'époque. Il faudra la sortie du Capitalisme tout-puissant, omnipotent et omniscient sur la planète Terre par le peuple de la France insoumise pour rentrer dans une nouvelle ère qui tient compte en toutes circonstances des dégâts que nous causons à notre Terre et à notre atmosphère.

Pour cela, il faut des changements de comportement, une façon de consommer au quotidien, de pratiquer nos loisirs,  et d'éduquer nos enfants au plaisir d'une consommation réfléchie et responsable, sans débauche, sans orgie, sans vouloir tout pour soi et rien pour les autres, tout pour son plaisir individuel au détriment de la joie collective d'avancer vers un futur possible plutôt que de s'enfoncer dans la neurasthénie collective d'une apocalypse de plus en plus visible et angoissante pour tous.

Ce programme de la France insoumise n'est pas de la cosmétique politique pour faire élire un type comme les autres qui fera exactement comme les autres. Une Révolution ne fait jamais comme les autres. Elle crée un nouveau chemin, ouvre de nouvelles perspectives et de nouveaux horizons. L'ère du peuple ce n'est pas seulement un slogan. C'est une vérité qui doit advenir et rentrer dans la conscience des gens avant qu'il ne soit trop tard pour nous tous.

Je vous invite à vous rendre sur ce site http://www.dedefensa.org/article/le-mot-nouveau-de-melenc... avec le mot nouveau de notre temps: Anthropocène ou l'âge historique où l'être humain est le premier responsable des changements climatiques sur la planète Terre, le premier responsable des pollutions atmosphériques et marines, le premier et le seul animal aussi qui soit capable de faire quelque chose contre ses propres méfaits en se comportant et en inventant les remèdes qui luttent contre le mal. 

Baudelaire a inventé les Fleurs du Mal contre sa propre misère qui le condamnait à la marginalisation de son existence par sa façon d'être au monde.

La France insoumise invente chaque jour les Fleurs du Mal contre notre propre misère et décadence qui nous condamnent, à terme, à la destruction finale de l'Humanité si nous n'empruntons pas les chemins de la sagesse et de l'harmonie, le fameux phi grec du mouvement l'Avenir en commun, si nous n'inventons pas, par notre propre génie humain, les remèdes scientifiques mais aussi spirituelles, philosophiques, et poétiques pour sortir de l'ornière dans laquelle nous nous sommes jetés corps et âmes avec la folie néolibérale du plaisir de consommer à tout prix quelque soit les désordres que nous semons dans le monde et dans nos vies personnelles.

Jean-Luc Mélenchon, c'est le président qu'il nous faut pour changer d'ère et réapprendre à respirer de l'oxygène et non des gaz toxiques qui circulent en l'air et nous asphyxient, nous polluent l'âme et le corps, nous poussent vers le fascisme en même temps que la Terre se consume et entre en convulsions dans des destructions futures inouïes.

A nous tous de provoquer un accouchement des peuples et non de mener encore, par nos politiques irresponsables actuelles, à un avortement de toute l'Humanité et à sa disparition de la Terre.

Je termine par du Charles Baudelaire ce billet. Réhabilitez tous ce poète qui a souffert toute sa vie du rejet de sa communauté, y compris de ses pairs poètes, journalistes, et autres politiques...

Un jour, pendant une leçon d'escrime,

un créancier vint me troubler;

je le poursuivis dans l'escalier

à coups de fleuret.

Quand je revins,

le maître d'armes,

un géant pacifique

qui m'aurait jeté par terre

en soufflant sur moi,

me dit:

"Comme vous prodiguez votre antipathie!

un poète!

un philosophe!

ah fi!"

J'avais perdu le temps

de faire deux assauts,

j'étais essoufflé,

honteux,

et méprisé par un homme de plus,

le créancier,

à qui je n'avais pas fait grand mal.

Charles Baudelaire, Conseils aux jeunes littérateurs.

 

Les commentaires sont fermés.