11/04/2017

Mélenchon, un désaxé?

Ils y vont fort, les socialistes, avec Jean-Luc Mélenchon.

Ils ne le prennent pas au sérieux, disent de lui que c'est un déséquilibré, c'est le synonyme du désaxé. Mais qui soutenaient-ils mordicus il y a 1 an avant Nafissatou (ouais je fais partir un nouveau calendrier noir juste pour l'honneur d'une femme de chambre) pour devenir président de tous les Français? Amnésiques peut-être? Non, non. Pas du tout amnésiques les socialistes. Dominique Strauss Kahn, le mec le moins désaxé sexuel qui soit au monde.

Et puis de l'autre côté, il y a la Marine qui chasse la gazelle, bien sûr, et qui trouve que Mélenchon c'est du Poutou Pudeur prêt à faire entrer la marée humaine mondiale en France contre tous les Français et toutes les Françaises qui n'auront même plus un toit sur leur tête parce que les loyers sociaux appartiendront aux immigrés et rien qu'à eux. Mélenchon?Un désaxé de l'humanisme, un cinglé qui n'aime pas la France et préfère le monde entier dans sa maison et qui est prêt à autoriser tous les clandestins à devenir des citoyens et citoyennes légaux (pour celles et ceux qui ont un emploi en France ce sera le cas mais pas pour tous les autres qui devront toujours passer par un examen d'admission-expulsion en France).

Mélenchon, c'est aussi l'homme désaxé qui va taxer des centaines de milliards par l'impôt aux Français et aux Françaises...et peut-être se les mettre dans la poche pour lui et ses potes, Madame Le Pen?

L'homme désaxé monte à une vitesse fulgurante dans le coeur des Françaises et des Français. Cela doit ficher un coup de blues à la Marine qui stagne sur son plafond de verre qui se situe au quart des Français et des Françaises. Mélenchon vient de loin. C'est comme une vague qui monte de la mer, un ami du soleil qui arrive pour bouleverser la donne politique et tous se l'arrachent dans les médias pour tirer à vue sur l'ennemi politique numéro 1, le marginal qui s'est fait tout seul et draine maintenant une foule considérable.

Il y a une chose qui est à peu près sûr quand j'écoute Marine Le Pen. Une chose qui m'alerte et qui doit vous alerter vous tous qui me lisez. Elle fermera les frontières et empêchera les gens suspects de rentrer sur le territoire français en rétablissant les contrôles systématiques. Avec mon pedigree, je suis à peu près certain que je risque des ennuis et que je serai refoulé à la frontière comme un certain Hani Ramadan si par hasard elle devient la présidente française. Comique et tragique à la fois.

Que dire d'autre? Que dans ce monde, être un anar révolutionnaire, un sans-culotte et un amoureux des chansons d'un Léo Ferré ou d'un Saez, écrire et être soi-même poète sans frontière est une tare terrible et fait de moi aussi un désaxé, un dingue, un fou, un irréaliste, un utopiste, un type qui peut très bien finir comme un dégénéré dans les futurs fours crématoires que papa Le Pen verra comme un détail de l'Histoire.

Mais un marginal comme moi, il ne disparaîtra pas des écrans sans laisser de traces pour mes soeurs et mes frères humains. 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.