11/04/2017

PS français: la fin de tout

Le fric plus important que le projet. La peur de tout perdre politiquement cumulé à la peur de perdre les remboursement de frais de campagne si le PS n'obtient pas au moins 5% de suffrage. Et avec ça, le risque énorme de faire perdre la France insoumise dès le premier tour et donc d'oublier, ce qui est aussi un des piliers de la campagne présidentielle de Hamon, la VIème République.

Mais vraiment. Où allez-vous le PS? Dans le mur en vous jetant déjà dans les bras de Macron? Parce que cela sera forcément votre choix au second tour. Parce que cela sera forcément la continuation du programme de Hollande, en plus libéral encore, qui s'imposera...à moins que la Marine elle empoche la mise à cause des millions d'abstentionnistes dégoûtés qui ne voteront certainement pas Macron au second tour.

Et puis cette lettre de Benoît Hamon... On dirait qu'il l'a rédigée sous la contrainte de l'appareil qui lui aurait dit dans l'oreille: "C'est la lettre ou la porte. Tu vas quand même pas nous faire perdre 14 millions d'euros juste parce que tes états d'âme te disent qu'il faut voter Mélenchon au second tour ce qui veut dire que, stratégiquement, nos soutiens doivent voter directement pour lui au premier tour et que nous allons tout perdre. La baffe électorale plus les biftons."

Il y avait une autre solution. Je l'ai décrite dans un billet-blog où le PS de Hamon sortait gagnant sur les deux tableaux en soutenant la France insoumise. Apparemment cette solution n'intéresse pas le PS mais peut-être pas non plus la France insoumise et Mélenchon le premier. Comme on ne sait pas parce que je ne suis point dans le secret des dieux, on pourra juste écrire qu'en cas de finale Macron-Le Pen, il ne faudra plus compter sur ce blog-trotter pour la suite.

J'ai donné. Je donne encore tout ce que je peux d'intelligence et d'esprit. Mais un Trump aux Etats-unis plus une Le Pen ou un Macron en France m'auront définitivement dégoûté d'écrire dans le vide sans résultat positif. Juste par goût artistique, cela ne suffit pas. Un combat doit être une fois mené et gagné à la fin sinon ça sert à quoi d'être tout le temps bafoué et désavoué dans ses idées et sa philosophie de vie, idem dans ses rêves et ses passions, idem dans sa vie détruite pour rien et qui jamais ne se reconstruit sur des bases nouvelles grâce à des gens qui vous soutiennent et vous aiment dans vos combats et vos épreuves subies?

Si le PS récupère son pognon et que la France insoumise perd, vous perdrez un poète en Vol de Nuit. C'est ainsi. Le Petit Prince et le serpent, vous connaissez tous l'histoire.

MAIS NOUS ALLONS GAGNER! N'EST-CE PAS?

« L’objectif maintenant, c’est de rester au-dessus des 5% pour obtenir le remboursement des 14 millions d’euros engagés dans la campagne »

Ludwig Gallet, membre de l'équipe de campagne de Benoît Hamon

https://www.franceinter.fr/emissions/la-revue-de-presse/l...

 

Les commentaires sont fermés.