13/04/2017

Quand la France insoumise

Quand la France insoumise est passée, il y a eu un cataclysme.

D'un coup les murs des banques ont tremblé au niveau 9 de l'échelle des Riches Terres. Certains se sont vus en direct se prendre le coup du lapin et mourir dans l'ambulance Mélenchon prévue pour tous les journalistes et hommes d'affaires pris d'une attaque soudaine du gold myocard. Mon dieu! Combien d'infarctus sont à prévoir les dimanche 23 avril et 7 mai prochain au moment où les beaux hommes et les belles femmes se feront faire les poches par des gamins qui auront remporté les élections françaises?

Eux, les riches, ne cracheront pas du sang. Ils cracheront des euros. C'est moins grave que la mort des pauvres mais c'est plus embêtant car ils seront encore vivants même plumés d'une partie de leurs ailes superflues et superfloues.

D'un coup, le ciel s'assombrira pour eux tous et ils verront une sorte d'éclipse de Friedman-Hayek montée dans le ciel du XXIème siècle. Le grand prêtre Gattaz de leur religion n'aura plus tous les pouvoirs et il demandera, avec ses larmes de crocodiles quotidiennes, pitié au Capitaine Mélenchonk pour faire revenir le soleil sur l'économie virtuelle mais le bachi-bouzouk capitaine l'interrogera sans cesse et en finissant toutes ses tirades divines sur le bûcher par un "J'fais revenir le social d'abord dans vos coeurs mariés au capital, le soleil général pour tous ensuite, et si ça vous va, alors ça me va". Mais les banquiers et les cols blancs, et les riches, et les forts ne voulant pas changer de direction, l'éclipse, le cataclysme dura le temps de protéger nos trois lascars installés sur le bûcher de Jeanne d'Arc. Le Professeur Tournesol faisait semblant de n'y voir que du feu: "Oh mais c'est quoi ces costumes de carnaval Fillon dont on nous affabule? Sommes-nous donc des sorciers et des sorcières pour qu'ils nous attachent dans nos camisoles de force et nous conduisent pour la grillade du dimanche devant tout le peuple?

Il fallait ce sacré tintinologue emprisonné dans sa tour, ce petit mec sans grande envergure médiatique, toujours à l'affût d'un article, ce gars de la nuit pas trop abstinent mais assez pertinent, pour trouver la solution géniale. Tous, ils ne voulaient donc rien entendre du programme de la France insoumise? Donc il devait jouer à Dieu. Et comme par miracle Dieu lui obéit. Le peuple qui voulait revoir la lumière, les banquiers, qui voulaient eux aussi revoir la lumière quitte à y perdre des plumes trafiquées dans l'affaire, tombèrent en admiration devant le fils du soleil qui faisait réapparaître peu à peu le soleil devant leurs yeux ébahis.

Si l'astre solaire recevait directement ses ordres via l'ordinateur d'un petit freluquet, il fallait lâcher le morceau et accepter que le cataclysme "France insoumise" gagne les élections et arrive à bouleverser la politique afin que la France révolutionnaire puisse s'imposer dans les coeurs des citoyennes et citoyens du pays.

Tout ceci n'est bien entendu q'un conte, juste une bande dessinée pour les enfants de 7 à 77 ans (juste, les gens, vous censurerez les passages un peu trop érotique pour les petits).

Signé J.Emgé, un écrivain du soleil qui s'est pris la nuit pendant un quart de siècle. Alors le soleil, il peut bien attendre jusqu'au soir du 7 mai prochain.

P.S. Les pauvres, quand ils se mettent à lire, ils deviennent des gentils assassins de papier. 

 

Les commentaires sont fermés.