14/04/2017

Mélenchon à 2% de Macron et Le Pen

Le premier tour sera chaud, chaud, chaud, voir torride pour tous les prédicateurs qui annonçaient un second tour Macron-Le Pen.

La barre des 20% est franchie pour la première fois dans les intentions de vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon.

Ils sont encore quatre. Trois qui se ressemblent dans l'alliance avec le Capital. Une fasciste qui voit ses chances d'accéder au second tour s'émietter au fur et à mesure que le prolétariat prend conscience qu'il se passe quelque chose de sincère du côté de Jean-Luc Mélenchon et de la France insoumise; les deux autres, néolibéraux classiques dans leur catéchisme, dont un est un mondialiste et un technocrate, et l'autre un nationaliste traditionaliste.

Le quatrième fait bande à part et il est le candidat de tous les espoirs pour une révolution du peuple dans la paix et la fraternité.

C'est Pâque et le souvenir d'un homme que les Romains comme les chefs religieux et politiques de la Judée considéraient alors comme un dangereux agitateur et qui lui firent un procès pour retourner l'opinion publique contre ce rassembleur de foules, ce jeune tribun marginal qui parlait d'un nouveau monde et d'un Royaume aux Cieux.

Deux milles ans plus tard, Jésus n'est pas revenu pour sauver le monde. Mais la France insoumise, loin des concepts religieux et des bondieuseries d'église, s'emploie à sauver la démocratie et à participer au changement politique global dans le monde entier.

Sacré projet, sacré défi. Si les anges n'existaient pas, il faudrait les inventer.

 

Les commentaires sont fermés.