17/04/2017

La prairie des filtres pour parler sans filtre et sans hypocrisie

Jean-Luc Mélenchon a fait meeting à Toulouse comme d'autres font marketing et plans com qui foirent.

La logique Jean-Luc Mélenchon est la logique Jean Jaurès. La science politique de Mélenchon est de même nature que celle de Jean Jaurès. Lisons quelques mots de Jaurès parus dans La Dépêche du 16 septembre 1888 à propos des jeunes Républicains de Castres:

« Ils aiment dans la République l’exubérance et la fougue de leur propre vie, ils sont bons enfants, et la République est bonne fille, pas trop dévote, pas cérémonieuse, pas arrogante, compatissante au faible, et n’humiliant pas les petits par l’esprit de domination et d’orgueil. Aussi, sont-ils républicains de nature avec cette générosité de tempérament, la générosité de la raison et de l’âme. Bien souvent, à la fin de l’Empire, ces joyeux intrépides compagnons étaient dans les villages les seuls qui osaient dire non et parler République. Alors les mijaurées de la réaction affectaient de dire : voilà ce que sont les républicains. Permettez, mes beaux messieurs : c’était la vieille fontaine gauloise de liberté, de franchise, de vaillance, de bonne humeur qui jaillissait, qui débordait à l’aventure sur les hontes du despotisme, sur les lâchetés et les hypocrisies du monde officiel et dirigeant. »

Aujourd'hui, Mélenchon et la France insoumise font le tour de l'île de France sur une péniche.

Jean Jaurès, savoureux, semble ironiser en direct d'entre les morts:

Qu’apportent les députés monarchistes ? À plusieurs reprises, Jaurès écrit qu’ils ne sont qu’une force de paralysie. Il ironise sur le manifeste du comte de Paris en septembre 1887, imaginant un dialogue entre le prétendant au trône et ses partisans : « Monseigneur, notre barque est bien petite et un prétendant c’est bien lourd. Si vous montez avec nous, nous coulons à pic. En attendant de meilleurs jours, restez sur le rivage. – Pas du tout (on croit entendre la voix off de Fillon ou de Macron). Vous seriez capables de m’y laisser, et puis vous coulerez sans moi aussi bien qu’avec moi ; tentons la fortune ensemble

source: http://amisdejaures-toulouse.info/le-billet-mensuel-de-re...

 Bonne promenade en péniche, les insoumis et les insoumises. Si on coule, on aura fait un apéro géant ensemble. C'est déjà ça. Mais nous ne coulerons pas. Les capitaines de navire ne sont pas des capitaines de pédalo. S'ils sont toujours là, c'est qu'à quelque part, ils sont insubmersibles et affrontent toutes les souffrances et toutes les tempêtes avec un certain sens humain de la ligne d'horizon à suivre.

 

Les commentaires sont fermés.