22/04/2017

Nous ne solderons pas la révolution par pertes et profits

Et si encore une fois

il n'y avait pas d'été pour nous,

que le soleil ne revenait pas,

que la nuit l'emportait

et que leur façon brutale

de conduire le monde

était la musique infernale

qui tue tout romantique

et poète de la République?

 

Et si j'abandonnais la lutte

à force d'amertume et de déception?

Et si la jeunesse n'y croyait plus?

Et si la haine l'emportait?

Et si la mort emportait tout?

 

Je refuse et je dis oui.

Tu refuses alors dis oui.

Oui à l'amour.

Oui à la beauté.

Oui à cette révolution qui se lève

et qui fait battre le coeur

de Phi,

cet être de conscience

qui vit au fond de nos mémoires,

cet être de chair et de passion

qui nous élève

et nous rend libre,

cet être spirituel qui refuse

la soumission et l'esclavage

aux ordres du marché,

aux désastres des politiques,

aux ordres de marche

qui finiront par venir demain

pour faire la guerre

au nom des milliardaires,

ces maîtres, ces dieux,

qui nous bassinent avec leurs droits,

leurs ruses, leurs arrogances,

leurs droits à toutes les permissivités,

leurs ultimatums, leurs mises en demeure,

leurs prises d'otages

et finalement leurs désertions

si la révolution les renverse.

 

Vous avez besoin d'eux?

Mais c'est eux qui ont besoin de vous!

Vous, vous pouvez imaginer un autre monde.

Eux, ils ne peuvent pas.

Seuls leur argent et leur pouvoir comptent.

Vous, vous pouvez vivre d'amour.

Eux ne peuvent pas.

Ils vivent dans l'obsession des chiffres,

des achats et ils achèteraient même le diable,

et ils mettraient même à feu et à sang

des pays entiers pourvu qu'ils gagnent,

pourvu que l'argent triomphe sur tout,

pourvu que leur vie misérable

dirige le monde en broyant le peuple.

 

Que ferons-nous demain

si nous perdons encore une fois?

Des manifs, des cortèges,

des insoumissions mortifères

qui ne mènent à rien

comme sous Hollande?

 

Formerons-nous le coeur

de la résistance?

Tenterons-nous le tout pour le tout

où abandonnerons-nous la lutte

devant l'impossibilité démocratique

de renverser la loi du fric,

leurs lois iniques,

leur règne éternel

avant l'apocalypse final?

 

Je ne veux pas imaginer demain

si la France insoumise ne passe pas.

Je ne veux pas imaginer demain

si c'est No Futur pour nos enfants.

 

Je veux juste que les battements

de mon coeur s'épuisent peu à peu

jusqu'à la mort

et que mes battement d'ailes

se posent sur sa fleur d'amour

jusqu'à l'abandon de la lutte.

 

Vous les jeunes, je vous dis

qu'un autre monde est possible

mais que vous devez abandonner

cette façon folle de penser la vie

avec l'obsession de l'argent

qui envahit vos comportements,

qui ronge vos cervelles,

qui mutile vos coeurs,

qui avilit vos rapports amoureux,

qui détruit la vie autour de vous,

qui tue les poètes

et leurs oeuvres.

 

Si tu enterres mon oeuvre

alors tu m'enterres aussi

parce que mes mots

sont tout ce que j'ai à t'offrir

en échange de ton amitié,

de ta fraternité, de nos liens possibles.

Je n'ai pas d'argent à te donner

sauf si tu es dans la rue.

Je n'ai pas de contrat à signer

sauf si tu signes avec moi

pour la France insoumise.

Je n'ai pas de haine envers toi

si tu votes pour l'un des trois

et que tu ignores les quatre saisons

de notre France insoumise.

J'ai seulement l'amour

et les battements de mon coeur.

 

Et si tu me ris au nez,

alors c'est que le poète a perdu

sur la Terre

et qu'il me reste à gagner le Ciel

pour espérer trouver autre chose

que la violence, la guerre,

le meurtre, le viol,

la barbarie, la cruauté,

les appétits dégoûtants,

les rapacités révoltantes,

les cynismes honteux,

les égoïsmes exacerbés

par leurs politiques néolibérales.

 

A toi, demain,

de me dire si j'écrirai encore

des feux de joie

et des hymnes à l'amour

ou si j'abandonnerai le combat des mots

et rejoindrai les poètes naufragés

qui ont fini leur vie à la dérive

dans les bars à filles

en leur racontant de belles histoires

d'amour impossible.

 

Demain, tu peux changer le monde.

Et si tu ne veux rien changer

alors ne crie pas au scandale

si le monde entier se détruit

dans la haine, la violence et le meurtre.

 

Ce ne sera que la conséquence logique

de ton vote qui donne tout le pouvoir

aux milliardaires et aux fascistes de ce monde.

 

 

Les commentaires sont fermés.