26/04/2017

Marseille l'Insoumise n'oublie ni la tragédie ni l'humour


A toi qui n'oublie pas,

à toi qui n'oublie jamais rien

ni le malheur ni le bonheur,

ni les heures chaudes

ni les eaux glacées,

ni les éclipses et la nuit

ni le soleil et le jour,

il y a un avenir

après le naufrage.

Tant que tu es vivant,

tant que tu es vivante,

il y a forcément un avenir.

 

Rend-le désirable.

Il te sourira forcément

un jour ou l'autre.

 

à l'Insoumis,

à l'Insoumise,

à toi, à moi, à nous tous.

 

 

 

3ème jour de jeûne insoumis.

 

Ils m'on signifié la porte.

J'ai sauté par la fenêtre.

Ils avaient oublié

que je portais des ailes.

 

Un ange sans ses ailes,

cela n'existe

que parmi les fous

qui les ont abandonnées

au profit du pouvoir.

 

Les commentaires sont fermés.