27/04/2017

Demain, tu reviens au pays

 

Demain, tu reviens au pays.

C'est comme le cri d'espoir

de tout un peuple

sauf que là

c'est juste toi et moi

et notre avenir

toujours aussi précaire

à l'heure où je t'écris

cette lettre brûlante

au coeur du public

qui est en effervescence

dans cette France 

chamboulée

par cette France insoumise.

Je suis Morgan de toi

et je ne peux envisager

l'avenir sans avenir commun

avec toi.

 

Demain, tu reviens au pays,

et pourtant nous ne serons pas ensemble

mais séparés par nos vies respectives.

Demain, tu reviens au pays,

et pourtant nos coeurs feront boum-boum

quand ils se toucheront,

quand ta peau touchera la mienne,

quand nos yeux se mangeront du regard,

quand nos âmes vibreront à l'unisson,

quand en une seule petite heure

nous aurons fait le tour

de notre si grand amour.

 

Demain, tu reviens au pays.

Dans ce monde en effervescence,

tu es ma plage en Jamaïque,

mon Paris sous les Tropiques,

mes heures heureuses,

mon avenir utopique,

mon sel de la Terre,

ma magie aquatique,

mes mots électriques,

mon piano à queue,

ta bouche,

tes yeux gourmands

de femme libre

qui ne cessent

d'habiter mes jours et mes nuits.

 

Demain, tu reviens au pays

et sans toi je serais toujours moi

mais le rêve de révolution en moins.

 

 

Les commentaires sont fermés.