28/04/2017

La France de Carmen

 

Elle est revenue

du pays d'Einamour

avec un chapelet

aux couleurs pastels.

 

Elle m'a dit

"C'est pour ta protection

et pour notre amour."

 

Je suis resté ému

devant tant de grâce.

 

Si on les écoutait tous,

les donneurs de leçon,

les faiseurs de moral,

les souteneurs d'hypocrisie,

une fille de joie

ne serait jamais rien d'autre

qu'une fille sans vertu,

ne s'intéressant qu'à l'argent,

n'ayant aucune intelligence,

vivant de son vice

et ne méritant ni attention

ni parole ni rien

et surtout pas l'amour.

 

Je suis son amour,

je suis son porte-parole

parce que c'est elle

qui porte l'amour au sommet.

 

Elle est l'amour.

Et si la France entière

portait autant d'amour qu'elle,

alors la France insoumise

atteindrait des sommets

de réussite, de courage,

de fierté, de créativité,

de joie, de bonheur.

 

Je vous le dis, amis insoumis;

je vous l'écris, amies insoumises;

si Carmen se bat à vos côtés,

si Carmen est prêt à mourir

pour faire triompher vos idéaux,

c'est elle qu'il faudra remercier

un jour ou l'autre,

elle qui ne veut surtout pas

prendre la lumière,

elle qui veut rester discrète,

anonyme parmi les anonymes,

femme parmi les femmes,

amante magnifique

d'un homme proche de la rue,

d'un clochard qui veut votre victoire

et la réussite de la France.

 

Carmen n'est pas un algorithme.

C'est un homme de chair et de sang

qui a une vie derrière lui

et une autre devant

si Dieu le veut.

 

Et Sara est son amour

venue du pays d'Einamour.

 

Le chapelet est au fronton de mon lit.

Une prière pour la France insoumise.

Liberté!

Egalité!

Fraternité!

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.