28/04/2017

Vous tous qui ne vouliez pas de Le Pen au 2ème tour

Chers résistants,

Chères résistantes à Marine Le Pen,

Maintenant que vous dégueulez sur l'attitude de la France insoumise, il serait temps de vous rappeler vos insultes à son égard.

Sans connaître rien au meilleur programme proposé pour sortir la France de son marasme non seulement économique mais aussi moral, vous en avez écrit des kilos de méchanceté sur ce qu'était un insoumis, une insoumise. Pas loin de comparer chacun d'entre eux, chacune d'entre elle à des soutiens fascistes du nouveau Staline, du Pol Pot français, du génocidaire de foules. Pas loin de nous comparer à une secte apocalyptique avec un gourou auquel nous disions amen à tout.

Tout cela, c'était pour dégommer Mélenchon hors du second tour et faire la place nette à Macron afin de perpétuer vos politiques néolibérales et néocons. Quand aux socialistes de Hamon, ils savaient déjà qu'ils allaient rejoindre Macron s'ils n'abandonnaient pas la course en faveur de Mélenchon. Quant on veut être l'idiot de service, on le reste jusqu'au bout à moins que l'idée c'était de faire barrage absolument à Mélenchon pour que Le Pen arrive au second tour dans un fauteuil...

Chères résistantes, chers résistants, nous avons essayé de vous alerter, de vous écrire des mots d'amour pour vous dire combien la France insoumise était un bon plan pour l'avenir de nos enfants et combien elle devait arriver au second tour puis ensuite au pouvoir.

Le premier voyage à l'étranger d'Emmanuel Macron sera pour les troupes françaises en service extérieur. Et son premier appel téléphonique sera pour Angela Merkel. Continuation de la même politique hégémonique néolibérale par le candidat de Nulle Part. Pour Marine Le Pen, si elle devient présidente, nous ne savons pas. Peut-être Moscou, pour le voyage à l'étranger. Quant à son premier coup de fil, elle pourra le donner aux imbéciles heureux qui ont fait barrage à Jean-Luc Mélenchon dès le premier tour.

A 600'000 votes près, nous avions un second tour Macron-Mélenchon afin de parler de politiques vitales pour l'avenir de la France et du monde. Quand on ne veut pas parler de nouvelle feuille verte parce qu'on est vraiment dur de la feuille envers les insoumis et qu'on préfère les feuilles mortes de nos vielles politiques obsolètes, on finit par avoir la feuille brune qui propage ses saloperies au second tour (osant même récupérer au passage la façon de parler des insoumis et insoumises pour attirer les naïf et naïves dans son camp).

«Si Le Pen gagne, je rendrai mon passeport français. Jean-Marie Le Clézio, prix Nobel de littérature en 2008, a confié à un magazine culturel argentin qu'il rendrait son passeport français en cas de victoire du FN. Le romancier possède en effet la double nationalité franco-mauricienne. Dans cette interview parue mi-février et repérée par le site de BFMTV, il s'emporte également contre la politique migratoire: «Les restrictions de l'espace Schengen sont une honte. On ferme l'Europe à l'Afrique, l'Orient, l'Amérique latine, et on se referme sur nous. Nous devrions éliminer les frontières pour laisser les gens circuler.»

http://www.lefigaro.fr/culture/2017/04/27/03004-20170427A...

 

Les commentaires sont fermés.