23/04/2017

Outre-Mer upside down, Amérique du Nord, down

Les Français et Françaises d'Outre-Mer ont voté à fond la France insoumise.

Les citoyens et citoyennes français d'Amérique du Nord ont voté pour le candidat de l'économie et du marketing.

C'est dans la logique des choses. Mais le score est énorme dans la France d'Outre-Mer en faveur de Mélenchon. Il n'est pas si mal en Amérique et en tout cas, il fait bien mieux que ce qu'il fera avec les Français et Françaises de Suisse.

Le résultat de ce soir est plein de promesse électorale pour la France insoumise.

 

JLM Confidentiel

Chère amies et amis de la France insoumise, j'ai une bonne nouvelle, avant le résultat de ce soir.

C'est une nouvelle un peu décalée mais qui fait Histoire. Vous savez tous que les derniers héros de Louis XVI ont été les Gardes Suisses, ces mercenaires payés par le roi pour sa défense.

Ils ont été massacrés par les Révolutionnaires alors qu'ils faisaient barrage au peuple. Ils ont tenu leur rôle à la perfection sans crainte de mourir pour la Monarchie. On peut les saluer pour cela et dire qu'ils étaient les héros du roi.

J'en viens à la bonne nouvelle. Heureusement que la Suisse n'est pas, n'es plus un vassal de la France avec droit de vote chez vous. Sinon, c'est clair et net. La Suisse ferait tomber la France insoumise au champ des urnes. On peut imaginer, sans se tromper vraiment, qu'à tout casser seuls 2% à 3% des Suisses et Suissesses vous soutiennent... Et comme de bien entendu, c'est Emmanuel Macron qui remporte la cote d'amour la plus grande avant François Fillon et Marine le Pen juste derrière... Jean-Luc Mélenchon, bon dernier de la classe sans doute loin derrière Benoît Hamon.

Mais vous avez au moins un Suisse qui reconnait votre force révolutionnaire comme quelque chose de futuriste et qui va changer le monde. Il y a les Suisses perdus dans leur confort et leurs avantages et le Suisse poète qui a connu la marge et l'abandon. Entre eux ce n'est pas le divorce consommé et encore moins la haine. Les Suisses ont la force du consensus mais entre eux ils ne parlent pas de force révolutionnaire. Ils évitent le sujet. Parce que ça ne fait pas genre démocrate bon chic bon genre bien dans sa peau qui sait comment faire vivre une démocratie. La Révolution, les Suisses l'évite et la reporte sans cesse. Ils ont peur de la violence des mots mais ne craignent cependant pas les bombes qui pètent ailleurs que chez eux.

Un excellent journaliste dont j'apprécie le verbe mais qui est bien tamponné Helvète de chez Helvète, Christophe Passer (sorry Christophe, cela fait très longtemps que je vous lis) est remonté à l'enfance pour parler des candidats et de cette élection où les deux finalistes devront un peu à la chance, ou à la magie, de passer. Il prend donc l'image du jeu, ciseau, caillou, feuille, dans sa rubrique du Dimanche Matin, journal le plus lu de Suisse romande.

Pour le ciseau, il voit le candidat Fillon et la candidate Le Pen. Parce que ça saigne. Pour le caillou, le candidat Mélenchon. Parce qu'il lapide. Et pour la feuille, le candidat Macron, parce que la feuille est légère, qu'elle naît au printemps, frémit dans le vent, s'envole et change de couleur à l'automne, et finit morte sur le sol avant de renaître le printemps suivant.

C'est joli comme présentation. C'est poétique et cela remonte à l'enfance.

Mais si la feuille c'est Macron et Mélenchon le caillou, vous devez vous souvenir du Petit Poucet qui a sauvé de la bouche de l'ogre ses soeurs et ses frères grâce à de petits cailloux tout blancs après avoir essayé avec des miettes de pain que les oiseaux innocents se faisaient un plaisir de manger... On ne vous dit pas si le Petit Poucet avait essayé avec des feuilles mortes, en pleine forêt et dans le vent... Autant s'accrocher à un capitaine de pédalo, les enfants auraient été bouffés corps et âmes par l'ordre néolibéral. Macron, la feuille ni droite ni gauche, légère comme une plume, qui cache la forêt de l'ogre?

Je laisse la réponse à Christophe Passer.

 

 

Dans l'isoloir de tes rêves perdus

Si nombreux les indécis

vous votez

à la dernière minute

pour un candidat

ou la candidate.

 

Mais comment pouvez-vous

être si nombreux

à faire confiance

à un vote de dernière minute!

 

Quand vous tombez amoureux

tombez-vous amoureux

à la dernière minute

en ayant valsé mille ans

d'un candidat, d'une candidate à l'autre

avant de faire votre choix?

 

Allez-vous de gauche à droite

et de droite à gauche

alors que votre coeur brûle

d'une absence d'idéal?

Quand j'ai pris rendez-vous

avec la France insoumise

je ne me suis pas posé

mille questions.

C'était ou le coup de foudre

ou rien du tout.

J'ai suivi leur Coluche

marchant sur la scène

avec la conviction certaine,

avec la voix du tribun

mais surtout la fibre du poète.

Et alors j'ai bien compris.

C'était lui et personne d'autres.

 

Pas Marketing Man.

Pas Corruption Man.

Pas Frankenstein Girl.

C'était Magic Man,

l'homme qui allait nous faire rêver

et réaliser qu'un autre monde est possible.

 

Si toi l'indécis,

si toi l'indécise

décide en ce jour

de rester dans le vieux monde

parce que la poésie te fait peur,

que la liberté des poètes

te semble irréalisable,

que la vie vécu dans les drames,

l'atrocité des guerres,

les dominations, les soumissions,

les viols, les prostitutions,

les pollutions atmosphériques et marines,

la désertification des terres et des sentiments

te paraît être la norme généralisée

et que l'on ne peut rien faire

d'autre que de voter

pour les mêmes politiques

qui entraînent toujours

les mêmes drames,

alors tu auras fait le mauvais choix.

 

Mais si toi l'indécis,

Mais si toi l'indécise,

tu as l'intuition magique

de voter finalement

pour la France insoumise,

alors nous irons découvrir

ensemble un nouveau monde

et tu verras qu'un poète

est quelqu'un de bien,

de beau, de noble,

et n'a pas l'apparence d'un voyou

qui se saoule dans les bars

en compagnie des filles.

 

Parce que cette image-là,

cette apparence de vice,

tu vois,

c'est l'image de celui

qui a été jeté à la rue,

c'est celui à qui

on a fermé toutes les portes,

bouclé toutes les issues de secours,

et jeté dans les égouts

ou les flammes.

Le poète maudit

n'est pas un ange déchu.

Le poète maudit

est un ange qui parle d'amour

au peuple, aux gens,

et qui balance ses mots

comme d'autres balancent

leur fake news.

 

Non! Aucun des trois

ne feront renaître la France.

Non! Aucun des trois

n'a ce pouvoir-là.

Mais le quatrième...

alors oui. Le quatrième

il a cette force et cette volonté

de vrai changement

qui entraîne des millions d'énergie

et de bonnes volontés.

 

Mais à l'heure où je t'écris,

c'est trop tard

pour te faire changer

d'avis.

 

On tombe amoureux

ou on ne tombe pas amoureux

de la France insoumise

comme on aime la poésie

ou on la jette à la poubelle

avec le mépris du plus fort,

du plus malin,

du plus intelligent

qui se croit tout permis sur la Terre.

 

Ma République idéale, j'ai jeté un sort sur toi

Ma République

Mon idéal

Je suis une femme fatale

Je suis un homme infernal

Tu es à moi

Et même si tu m'aimes pas

Je suis à toi

 

Ma République

si tu me déçois encore

si tu me quittes encore

si tu me trahis encore

tu feras de moi un mort

tu feras de moi une morte

Ma République

si tu me répudies

si tu me châties

si tu me conchies

si tu annules ma vie

je ferai de moi un saute-cadavre

qui finira dans les bordels

entre filles de joie

et l'envie de crever

 

Ma République

si on se quitte

si on se divorce

si toi tu te donnes encore plus aux riches

et encore moins aux pauvres

je vais faire un malheur de ma vie

je vais me casser

je vais disparaître des écrans

je vais cesser d'écrire

et cesser d'écrire

pour moi c'est vraiment mourir

 

Ma République

si tu m'aimes encore

si tu crois en notre avenir

si tu veux la paix pour nos enfants

la prospérité pour toutes les familles

la victoire du bien sur le mal

l'amour dans les rues

le temps des cerises

et la vertu dans les coeurs

le vice des salauds jeté aux enfers

tu sais ce qu'il te reste à faire

 

M'élire moi

Président de ton coeur

Présidente de ton coeur

et avec moi

toute la France insoumise

et tous les coeurs

de France

qui battent pour toi

se battent pour toi

pour que la France

chante d'une seule voix

Liberté!

Egalité!

Fraternité!

 

C'est le jour J

Apocalypse Love

C'est le jour J

et c'est maintenant.

 

 

22/04/2017

Du moustique couvé, entretenu, et tueur

Le moustique buveur de sang a donc de nouveau frappé la France en son coeur meurtri et semé la panique au sein de la population qui cherche des explications simples à son malheur et fonce tête baissée dans les bras d'une droite dure, rigide, autoritaire, voir fasciste.

Hors le moustique ne sort pas de nulle part. Comme les dinosaures qui se construisent des châteaux et des paradis artificiels sur des îles entourés et protégés de miradors pour eux, leurs sauteries, et leur galerie d'admirateurs et d'admiratrices très intéressés et alléchés par l'odeur de l'argent, le moustique a son milieu naturel et il est attiré par l'odeur du sang quand se présente l'impasse terrestre et l'appel mystique du ciel.

Ce milieu, c'est le marais de la pauvreté dans lequel il végète. Pauvreté matérielle, certes, mais aussi et surtout morale et spirituelle. Le moustique est un paumé avant de devenir un suceur de sang à la solde de ses parrains officiels, la secte religieuse auquel il s'est rattaché avant d'aller expier ses fautes chez Allah... la dite secte dirigée par des dinosaures princiers lui promettant de nourrir à vie sa petite famille, ses parents, tout aussi dans la dèche que lui, s'il prend le chemin divin du martyr. Et comme en prime, il aura droit à tous les honneurs d'Allah une fois le paradis conquis et que les jeunes vierges viendront s'offrir spontanément à son imagination débordante, le moustique s'engage alors à sucer le sang des innocents et fait acte d'allégeance à la mafia d'Allah.

Ce moustique, d'aucun prétend le haïr et le combattre de la façon la plus ferme quitte à l'écraser sur sa propre joue d'une gifle magistrale. En tendant l'autre joue, on pourra même en écraser un autre... Et paf! Marine le Pen vient d'ensanglanter son visage avec deux moustiques gorgés du sang des innocents... Mais arrive derrière elle une nuée de moustiques digne des sept plaies d'Egypte.

Tout ça parce que Madame la Pharaonne d'extrême-droite prétend chasser le fascisme par un autre fascisme. Bonjour la politique. Bienvenue au club des mystificateurs et des mystificatrices.

Mais ça marche! Le peuple court derrière elle et s'imagine du coup à l'abri des coups terribles de la mafia terroriste. Hors les parrains du terrorisme se frottent les mains. Cela, Madame le Pen et ses amis ne le disent surtout pas. Même Donald Trump ne le dit surtout pas et vante les mérites du terroriste qui va donner de la pointe à Marine le Pen, demain. Si tu veux imposer ta vision du monde, ta charia et ton charabia (bon il faut le dire sans pudeur de gazelle, Donald Trump et Hollande aussi se font les complices de Daech mais c'est déjà le cas en Syrie, non? Et puis, on n'est pas à une Légion d'honneur près, n'est-ce pas Monsieur le grand Capitaine qui a su gouverner la France), minute papillon, je reviens à mes moutons, donc si tu veux imposer ta vision du monde donne la peur à ton voisin et tu auras le bleu marine qui sortira des urnes et avec ça, une chance de plus de pratiquer une grande avancée humaniste en faveur de la guerre ethnique, la montée en puissance de la haine et du chaos, la chute de la République, et les nuées de terroristes qui s'infiltreront pour propager le calvaire et la fin de la France révolutionnaire...à l'image de ce que les mafias royales d'Arabie Saoudite et du Qatar ont fait avec la Syrie, avec les yeux fermés de l'Amérique, une fois les milliards déversées dans les poches malfaisantes des terroristes d'Allah,. Ah Marine le Pen au pouvoir, quel bel espoir d'avenir pour le peuple...et quel plaisir sadique pour Daech.

Pendant ce temps, un petit papillon vole sans faire de bruit ni fureur médiatique. Entre le moustique qui sucera encore le sang du peuple et le papillon qui ensemence de sa propre vertu et donne de son sang au peuple avec ses petits papiers blogs, il faudra bien choisir son style de vote, demain.

Après, il sera trop tard. Cinq ans de présidence monarchiste de plus, c'est déjà une éternité à l'échelle de notre temps qui défile à la vitesse de la lumière.

Un papillon monarque volant pour un président révolutionnaire, c'est déjà un peu plus attachant qu'un moustique. Non? Mais peut-être que le peuple préfère écraser par son silence le papillon et laisser la place au moustique et sa kalachnikov...Le papillon ne fait pas le buzz et n'effraie pas. Il ne fait pas commerce de ses charmes. Il virevolte. Alors que le moustique, lui, attire toute la lumière en bouffant le sang des innocents et des innocentes.