02/05/2017

Madame Baudelaire

Madame,

Madame,

Madame,

vous avez connu le titre envié

d'être l'épouse de Monsieur Baudelaire.

Madame,

Madame,

Madame,

vous faisiez le tapin

et attendiez de drôles de lapins

qui jouaient les Arsène Lupin

en cambriolant votre corps

mais n'obtenaient jamais

la clef du coffre-fort

de votre coeur ardent.

 

Madame,

Madame,

Madame,

Monsieur Baudelaire

admirait Robespierre

et faisait peur aux bourgeois!

 

Madame,

Madame,

Madame,

Monsieur Baudelaire

vous désirait et vous plaisait

mais il n'avait ni le sou

ni le soutien des sponsors,

ni celui des éditeurs,

ni celui des journalistes,

ni celui des écrivains,

ni celui des politiciens.

 

Il avait mieux:

votre soutien de coeur.

A vous toute seule

vous étiez sa joie

et son jardin d'Eden.

 

Madame,

Madame,

Madame Baudelaire,

vous n'étiez pas sa femme

mais à vous deux

vous les avez bien trompés.

 

Monsieur Baudelaire.

Madame Baudelaire

n'était pas votre épouse

mais votre favorite,

et la favorite d'un poète

ne vaut-elle donc la femme d'un notaire?

 

 Un fauteuil Mélenchon de Premier Ministre

pour faire tomber le roi Macron?

Même une chaise poétique gagnerait

contre le fascisme et le néolibéralisme.

 

Donne l'égalité

à Madame Baudelaire la femme publique

et la femme du notaire

devra bien l'accepter dans la République.

http://www.gauchemip.org/spip.php?article12709

 

Les commentaires sont fermés.