04/05/2017

Méluche est fini? Pensez-donc les peureuses perruches!

Ils pérorent sur Internet. Tantôt perroquet les uns des autres, tantôt perruches prêtent à acter la mort politique de JLM en l'écrivant à gauche comme à droite.

Ce monde est fou et la France est trop malade. Si Un seul homme politique à dominer la campagne de sa prestation par un programme révolutionnaire complet élaboré sous les milliers de contributions citoyennes de la France insoumise, c'est bien lui.

Les principales têtes pensantes et amies de Médiapart pensent descendre en flèche la Merluche. Mais dans la ruche insoumise, les abeilles protègent leur homme qui fait tenir la baraque révolutionnaire. Les génies sont parfois mauvais avec les nouveaux génies et ils ne veulent pas comprendre que le navire des insoumis tiendra dans la tempête, survivra aux 40 rugissants et rugissantes, dépassera le Cap Macron et le Cap Le Pen pour triompher aux législatives toutes voiles au vent. La France insoumise n'est pas un produit marketing ultralibérale ni ne porte un masque fasciste tout en volant les idées des révolutionnaires pour séduire un électorat incertain de lui-même, idées que le Front National n'appliquerait d'ailleurs jamais. Mentir, mentir, et encore mentir. Promettre, promettre, et encore promettre, est la marque de fabrique du fascisme pour voler les âmes.

Quant au marchand de savonnettes d'en face qui prépare son savon noir pour les ouvriers et ouvrières, les paysans et paysannes, qui glisseront encore sur ses peaux de bananes néolibérales bien emballées,  il deviendra Président de tous les Français et de toutes les Françaises dimanche mais il n'aura pas réussi à obtenir le vote de beaucoup d'insoumis et d'insoumises qui savent très bien ce qu'ils et elles font en refusant de donner leur vote à Macron. Il faut les remercier d'être aussi cohérents, sérieux, arrimés à leur programme sans crainte des uns et des autres qui les condamnent à la damnation. Les insoumis et insoumises ne sont pas les membres d'une secte politique. Ils et elles sont les papillons les plus libres au monde et vont de fleur en fleur sans que leurs ennemis ne puissent suivre leur magnifique trajectoire imprévisible.

Qu'on se le dise. Les législatives arrivent et tant pis si les détracteurs en prennent plein les gencives. On ne badine pas avec l'amour des insoumis et des insoumises. Et le diable a des apparences bien trompeuses au pays de France.

 

 

Les commentaires sont fermés.