16/05/2017

Marseille, la bouille à Keny

Ils veulent

la bouille à Macron Kennedy

dans leur vie rose bonbon.

Ils veulent

les micros branchés sur leur vieux monde

et les flingues médiatiques branchés

sur les révolutionnaires.

 

J'irai pas bouffé

la bouillabaisse avec Mennucci.

Je suis pas un touriste

qui se cancane sur la Croisette

mais peut-être un terroriste

dangereux à leurs yeux tristes

qui boute le feu à l'allumette

pour entretenir la joie d'exister

malgré ma vie Rue des Impasses.

 

J'ai pas la bouille à baise

d'un bourgeois bon chic bon genre

ni celui d'un traître aux miens

qui se fait plein de fric

et vote toujours bon chic bon genre.

 

J'aime la bouille à Keny.

A Keny qui?

A Keny Arkana

la fille qui boute le feu

au vieux monde,

la bouille à l'insoumise

qui n'a pas froid aux yeux

et qui s'ouvre sur le rapmonde.

 

J'en ai marre seille

de verser des larmes

en restant dans leur système.

J'en ai marre seille

de verser l'oseille

sur leurs comptes en banque

tandis que je joue le saltimbanque

pour leurs villas et leurs yachts.

J'en ai marre seille

de me réveiller tous les matins

sans avenir et sans projet

autre que celui de trimer

pour la gloire d'un riche.

J'en ai marre seille

de déverser mes peines

et de ne rien pouvoir faire.

 

Révolution.

Marseille, Capitale de la vraie rupture.

 

Keny Arkana,

une bombe tout en poésie!

 

Les commentaires sont fermés.