26/05/2017

L'enfant qui vit en toi

 

Je ne me ferai jamais de raison

à toutes leurs fatales oraisons.

Funèbre est leur monde des saisons;

ce monde où l'enfant perd son sang

à Manchester City

au bang d'une déflagration Westminster

alors qu'un autre enfant se brise en mer

côté  gang des frontières;

ce monde de lâches et de couards

qui trouve toujours prétexte

à rejeter la faute sur l'Autre,

celui qui n'existe jamais

dans leur coeur,

celui qui n'existera jamais dans leur monde,

celui qui s'efface comme la craie

sur le passage de l'éponge;

celui qui meurt dans l'anonymat

d'une bombe française ou américaine

au nom de la guerre contre le terrorisme.

 

Non! Non! Non!

Je ne passerai plus

jamais l'éponge

sur le visage du crime

pour lui rendre sa cruelle beauté.

 

Non! Non! Non!

Je ne passerai plus

jamais l'éponge

sur le coin du ring

à la Bête qui dévore mon fils,

à la Bête qui dévore ma fille.

 

Prime Minister de mes mots

je maîtrise ma ligne de feu

et personne n'osera plus

tirer sur ma personne.

Ni le diable ni le bon dieu.

Ni Daech ni Trump.

Ni Poutine ni Assad.

Non! Non! Non!

Personne pour descendre

ma floraison

parce qu'un printemps de sang

est né dans mon coeur

et que fatalement

ils ont peur

de ma ligne de feu,

de ces jets de flammes

qui embrasent le coeur

de ma vie éclatée

ouvrant les frontières

en mille morceaux de bravoure.

 

Sur ma ligne d'horizon,

ce nouveau monde qui arrive,

ce nouveau navire

qui brise la glace

et s'en va reconquérir

l'Arc Galactique de nos rêves,

de nos désirs, de nos passions,

de nos musiques, de nos sons,

de nos amours, de nos poèmes.

 

Olivia, John, Kelly, Saffie Rose

où êtes-vous?

Au nom de qui, au nom de quoi,

avez-vous été sacrifiés?

Adam, Sarah, Abdallah, Ali,

où êtes-vous?

Au nom de qui, au nom de quoi,

avez-vous été sacrifiés?

 

Tu peux abandonner

leur système en perdition.

Tu ne peux pas abandonner

tes mots en mode réincarnation.

C'est ton Karma qui se joue

en ce moment de ta vie.

C'est ta force, ton combat.

A toi de rapper chaque jour;

crée ton chillphi

au lieu de prendre tes selfies

avec des rois et des dictateurs,

des corrompus et des profiteurs,

des dominants qui t'écrasent

de leur poids, toi le dominé

qui ne veut plus jamais l'être.

 

Entre dans la danse

de notre combat.

Participe à la victoire

de la France insoumise!

 

En juin, libère ta France

de sa servilité à leur monde perdu.

En juillet, fête le nouvel hymne

de la France insoumise!

 

Si t'étais un homme fier

il se pourrait que tu sois aussi

une femme et son aimant.

Si t'étais l'enfant de Manchester

il se pourrait que tu sois aussi

l'enfant de Port-Soudan.

 

 

Les commentaires sont fermés.