16/06/2017

Raz-de-marée sur la mariée

 « Toi tu n’es pas Verlaine,

Toi tu n’es pas Rimbaud.

Mais quand tu dis je t’aime,

Oh mon Dieu que c’est beau,

Bien plus beau qu’un poème

De Verlaine ou Rimbaud.»

(L’absinthe [extrait] – 1973 - Barbara/Barbara)

L'Indien

La Fleur

La Source

et l'Amour

c'est trop tard.

 

je suis resté ma vie anar

criant contre ces barbares

réduisant mes contes enfantins 

à cette poudre de perlimpinpin

de ce matin tintin

tintamarre marre marre

marathon thon thon

  Marseille et ses thons

tombe ma vie tombe la mort

J'en ai marre

de les entendre tous

parler de victoire

tendresse bordel de mon rire

polisson dentelles mes délires

s'étendre sur elle et son corps

corps à corps à tirelire 

médiathon thon thon

maquereau Macron ron ron

mon âme soul je suis rond

ronchon Jules Jules

Jules César z'art z'art

z'artichaut chaud chaud

 échafaud fauche fauche

fauche ton corps corps à corps

sur mon corps

corruption tion tion

les singes vont à Sion

déposer leur obole sur ta paille

paille paille paillasson

somnambules bulles bulles

sur les filles à bascule

ils t'enculent et circulent

et puis valse l'amour

ce raz-de-marée annoncé

et la révolution défoncée.

 

je reste seul dans le noir

avec toi dans le parloir

et mon bulletin de vote

dans le crachoir.

 

Les commentaires sont fermés.