19/06/2017

Le grand fracas

Vague de Marcheurs contre vague d'Insoumis. 

L'Histoire ne s'arrêtera pas avec la victoire de l'Homme de Croc-Macron. Non Monsieur Barion. Emmanuel Macron ne fait pas vieillir ni ne ringardise les femmes et les hommes qui se battent pour plus d'égalité sur cette planète Terre. Non. Nous ne sommes pas des hommes et des femmes de Cro-Magnon d'avant le feu du ciel mais des hommes et des femmes d'après la Chute du roi.

Pour plusieurs raisons, le pari macronien est déjà un pari perdu et ringardisé. Le néolibéralisme a vécu. Dans sa phase terminale, il devient tellement monstrueux et cancérigène qu'il semble invincible avant la mort. Savez-vous, Monsieur Barion, que les dinosaures pensaient posséder la Terre entière avant la chute d'un fameux météore? Et bien attendez-vous à la chute du météore et vous aurez ensuite la chute du néolibéralisme qui est un modèle inadapté aux conditions actuelles de notre planète Terre. Ce modèle-là est suicidaire et sans avenir, criminogène et totalement déconnecté des vraies valeurs humaines qui devraient régir toute société saine et conviviale se préoccupant du sort des plus faibles, gens dans la détresse, familles en péril, vieillards abandonnés dans les homes, migrants refoulés comme des bêtes dangereuses, interdit par nos propres gouvernements "démocratiques" de nourriture et de boisson comme portant des étoiles jaunes sur le torse et bientôt envoyés dans des camps de concentration. Ne manque que les fours pour faire bonne mesure au nazisme.

Les insoumises et insoumis ne laisseront pas faire le saccage du Code du Travail comme ils et elles ne laisseront pas le cynisme habituel de notre monde poursuivre avec ce sans-gêne et ce culot, cette façon d'écraser les petits pour profiter davantage encore d'un système qui donne tout à la voracité des prédateurs. Il n'y a plus de place pour ce système-là qui nous étouffe et nous prend le peu que nous obtenons avec notre travail alors que d'autres profitent de tous les avantages et de toutes les opportunités. L'illusion a assez duré. Le saccage de la planète et des populations a assez duré. Le règne du tout au fric a assez duré.

Nous sommes la vague naissante qui s'oppose à la vague envahissante des dinosaures. Nous sommes souples, agiles, rapides, créatifs, et n'avons pas peur de la confrontation dans la rue puisque l'Assemblée nationale a réservé aux dinosaures presque tout son espace. Nous avons de la passion à revendre et de l'énergie en stock puisque le soleil est notre ressource première. Nos vies ne sont pas dévolues à un ordre royal et monarchique et aux conditions voulues, et de plus en plus avilissantes, par les milliardaires au sommet de la pyramide du Louvre ou de tout autre pyramide ayant fonction de marquer la symbolique ultralibérale. Nos vies sont celles d'un peuple qui ne laissera pas l'humiliation perdurer et l'exclusion se prolonger ad vitam aeternam.

Plutôt mourir alors. Plutôt disparaître que de se laisser emporter par cette vague néolibérale qui pense faire mieux en faisant toujours pire pour le droit des peuples et des conditions de travail ainsi que pour le respect de la vie sur Terre. 

L'homme de Croc-Magnon et ses marcheurs pensent incarner l'avenir. Il n'incarnent tous ensemble que le sommet de ces trente dernières années passée à suivre les traces du Thatchérisme et du Reaganisme, tout à l'économie et au libre-échangisme; de moins en moins et même plus rien du tout aux gens qui se battent dans l'indifférence générale de cette loi de la jungle où les plus cruels et les plus puissants ravagent l'humanisme et l'écologie (au fait, votre projet "Montagne d'Or" en Guyane, il en pense quoi votre Ministre de l'écologie Hulklot le Vert? Voir ici https://www.sauvonslaforet.org/petitions/1084/president-m...) engendre le crime généralisé, la perte totale de solidarité humaine, la montée des fascismes et des violences en tous genres. De ce monde là, de cette déchéance d'humanité et de respect de la vie sur Terre, nous ne voulons pas. De l'orgie mondialisée et des partouzes entre gens de la haute société, nous mettons notre veto. Le marché pour le marché, la valse frénétique obligée au "tout à la consommation rapide", l'absence des sentiments dans le monde des affaires, l'impression que notre société doit se régler en rapport aux forces financières, que les jeunes filles doivent se ranger de plus en plus du côté du plus offrant économiquement en jouant sur la séduction de leurs corps, que l'éducation de nos enfants doit les pousser à obtenir toujours plus en marchant au passage sur le dos des autres pour se faire une place au soleil, ne peuvent pas donner un monde meilleur, du travail pour tous et à de bonnes conditions pour tous. Ce monde-là  organise la sauvagerie présente et à venir et ne peut que donner la mort à nos humanités, provoquer des perversions et des déviations. des déroutes et de l'esclavagisme, de la domination et de la soumission, des abominations et des dépravations.

A nous tous de continuer à contester ce monde-là qu'ils veulent nous imposer de gré ou de force. Sur les barricades nous serons si c'est eux qui nous veulent ce mal et ce malheur des plus faibles ou des plus contestataires à leur ordre, cet abandon, ce mépris de leur part qui n'a cessé d'augmenter et de prendre de l'ampleur au fil des années néolibérales. Nous ne sommes pas de leur vieux monde que nous allons bouleverser de nos idées et de nos forces neuves. Nous sommes du monde futur que nous avons décidé  de construire avec les femmes et les hommes fidèles à une certaine conception de la liberté et de l'amour, de la solidarité et de la fraternité.

Demain, nous tous les Insoumis et Insoumises nous aurons donné à la Révolution du XXIème siècle ses lettres de noblesse et de chevalerie populaire. Et la liesse populaire n'en sera que plus valeureuse et belle.

 

Les commentaires sont fermés.