21/06/2017

Vierge Rouge

Quand je bouge

dans la nuit de ton bouge

quand je fonce dans le rouge

de tes satins rouges

c'est Moulin Rouge

et mon polisson rouge

qui brûle ton feu rouge.

 

Quand je danse

quand je chante

quand j'écris

quand je cris

c'est toi et plus personne

qui pourra mettre de barrières

entre toi et moi.

 

Quand je pleure

quand je ris

quand je parle trop

quand je ne dis rien

quand tu me dis tout

que tu pries et parle à ton Dieu

c'est ta respiration qui m'inspire

ton coeur qui frappe mon coeur

à la porte du bonheur.

 

Je t'emmènerai au bout du monde

et tant pis pour eux

tant pis pour eux tous.

 

Je t'emmènerai partout

où la musique fera vibrer les coeurs

partout où l'amour surgira du néant

partout où l'amour cognera les abrutis

en frappant leurs imaginations anéanties,

leurs perversions virées compte en banque

leurs oboles trafiquées déposées

sur ton corps et ta peau

qui m'offrent le grand frisson

et m'emportent l'amour dans ta floraison.

 

Jamais connu

de fille comme toi.

Jamais connu

une scène de crime

aussi rouge passionnel.

Jamais connu ce vin rouge

qui m'enivre d'une telle beauté

en me donnant cette volonté

de ne jamais abandonné

malgré l'horreur de la situation

malgré les faits qui parlent

contre nous

malgré l'absence de perspectives

qui ronge nos coeurs

malgré la glace de ta prison

malgré les brûlures de ma prison

malgré l'abandon froid

et les acides barbares

des gens qui se croient

les meilleurs du monde

et qui créent pourtant des immondices

par leurs artifices et leurs vices

transformés en vertu.

 

Tu es ma Vierge Rouge,

ma Vierge communiste,

ma Vierge héroïque,

ma Mer Rouge.

Et pour toi, j'ouvrirai l'Océan

qui nous conduira

vers notre Nouveau Monde.

image1 (2)222222222222222222.jpg

 

image1 (2)2222222222222222222.jpg

 

Les commentaires sont fermés.