15/07/2017

Un monde sans grâce, un monde qui trépasse

Aimer une personne de type transgenre. La regarder comme un être humain, un être de chair et de sang avec ses fragilités et sa force, sa beauté intérieure et son feu.

Refuser obstinément de la regarder comme un monstre, un personnage contre-nature, un diable de l'enfer que Dieu a jeté dans les bras de Satan.

Ne pas juger sur la base de la morale bourgeoise et des exclusions. Juste effleurer la découverte d'un nouvel univers puis progresser à ses côtés. Faire la part belle aux sentiments d'amour et ne pas se préoccuper des q'en dira-t-on, des haines, des répulsions, des violences physiques et psychiques, des jalousies, des égoïsmes, des frontières, des rejets d'une société viciée par tous les bouts mais qui refuse la beauté d'un couple extraordinaire.

C'est "Une Femme fantastique" de Sebastián Lelio. Le film de l'été 2017.

 

Les commentaires sont fermés.