17/07/2017

Qui cherche love

 

J'aimerais conjuguer

le verbe aimer

au fur et à mesure

que j'apprends à lire

sur tes lèvres

toute la musique

de notre amour.

 

J'aimerais conjurer

le mauvais sort

qui nous empêche

de vivre ensemble

et puis crier

plus fort que

le cri du bébé

qui vient au monde

pour dire oui

à la vie

et sus à la mort.

 

J'aimerais écrire

des poèmes définitifs

comme au temps

de Baudelaire et Rimbaud,

comme au temps

de Verlaine et d'Hugo.

J'aimerais te transporter

dans un monde

où seule la beauté existe

sur bande cinématographique.

 

J'aimerais te voir

chaque jour

pour écrire notre histoire

et chaque jour

c'est chaque nuit torride

pour te faire l'amour

encore et encore

comme deux amants

morts de faim

à jamais rassasiés

des jeux de l'amour.

 

Mais mon clavier

est mon unique moyen

pour te dire

tout ce que je ressens

pour toi.

Mais mon clavier

a pris la place

de notre relation amoureuse

et de nos jeux divins.

Mais mon clavier

t'offre ce que je ne peux pas

t'offrir pour cause

d'impossibilité temporelle.

 

Un jour viendra

où nos petits instants

de bonheur

se transformeront

en de longs voyages amoureux.

Ce jour-là, mon ange,

je lâcherai mon clavier

et prendrai tout le temps

de t'aimer et de te séduire

sur la route de nos amours.

 

Les commentaires sont fermés.