17/07/2017

Tête de mort

 

Durant ces trois semaines

de notre dispute,

j'ai cru que j'avais

attrapé la maladie

de la tête de mort.

 

Tu étais partie à Londres

pour te changer les idées

mais tu me promettais

de revenir et de m'aimer encore.

 

Tu vivais au bord de la Tamise

et je rêvais que mes bras

seraient bientôt la Tamise

quand tu reviendrais

à ton studio

et que tu nagerais

en plein amour avec moi.

 

Quant tu es revenue

ce fut un moment de bonheur intense

au milieu des papillons et des fleurs

avec la petite marmotte

qui nous menottait l'un à l'autre.

Nous étions des anges

et nous avions scellé

une sorte d'accord

pour ne plus nous disputer

et garder confiance

en notre amour.

 

Mais la maladie

de la tête de mort

ne voulait pas s'en aller.

Elle réapparut le jour

où notre rendez-vous d'amour

devint un rendez-vous manqué,

et le jour suivant

où tu jouas les presque étrangères

dans la rue,

le jour où,

à la terrasse du bistrot,

tu me signifias

avec ton presque sourire d'ange

que tu étais occupée

et que même cinq minutes

tu ne voulais pas

prendre pour moi.

 

Comment vivre amoureux

quand la réalité fuit l'amour?

Comment vivre heureux

quand la réalité est ailleurs?

Comment croire à l'amour

quand tout montre le contraire

en apparence dans la rue?

 

Et puis je voulais pas

de cette tête de mort

qui me condamnait à vie

et je savais que tu m'aimais.

Et puis je voulais

rattraper le temps perdu

à casser notre amour.

Et puis je voulais

encore te faire l'amour

et te garder un peu

dans ma vie

même si ma vie

n'avait pas la chance

de vivre

la vraie vie avec toi.

 

Nous avons remis le couvert

après nous être dit adieu.

Nous avons remis le couvert

parce que notre amour

sera toujours plus fort

que ma tête de mort.

 

Alors, si tu t'en vas un jour,

je remettrai ma tête de mort

en priant que la grande faucheuse

ait au moment du grand départ

ton visage d'ange.

Alors, si tu t'en vas un jour,

je dirais à tous

que j'ai attrapé

la maladie de la tête de mort

et que la vie n'est plus faite pour moi.

Alors, si tu t'en vas un jour,

nous resterons amis pour la vie

mais je ne sais si la vie

me laissera alors le temps

d'être ton meilleur ami du monde. 

 

Notre amour réussit à tuer

chaque jour ma tête de mort

en me donnant la vie.

Et tu es bien la seule en ce monde

à accomplir le prodige de l'amour

sur mon coeur blessé et solitaire.

 

 

Les commentaires sont fermés.